21 août 2016 ~ 0 Commentaire

Celui qu’on appelle le prince de ce monde

 

Encore une fois, Satan n’est pas l’anti-Dieu, mais la matière dans laquelle l’homme s’englue au lieu de chercher à s’élever. Et ce sont les humains qui, par leurs attitudes négatives, ont encombré cette matière satanique d’intentions malsaines, lui conférant des pouvoirs grandissants de millénaire en millénaire. Depuis des millions d’années, nous avons donné à Satan une force colossale. Nous l’avons nourri de nos désirs, de nos envies, de nos vengeances, de nos crimes, de tout ce qui était négatif en nous. Satan s’enrichit de nos angoisses, de nos peurs, de ce stress qu’il fomente pour accroître sa domination.

PRINCE DU MONDE

Or s’il se déchaîne de nos jours, c’est qu’il n’ignore pas qu’en cette fin, cette mort de l’Age de Fer où le démon a triomphé, l’opportunité va nous être offerte de nous élever vers la Divinité, et de passer au Quatrième Plan vibratoire. Satan sait que le Cosmos est en train d‘évoluer. Toutes les vibrations s’élèvent en intensité, la matière elle-même va changer. Satan risque de perdre son domaine. Il n’est pas étonnant qu’il se manifeste partout, dans une tentative terrible pour maintenir les hommes sous son emprise. Pour cela, et par une démarche « diabolique », il n’hésitera pas à donner à l’être humain un maximum de pouvoir. Mais quel pouvoir ? Celui de nous autodétruire.

Satan va nous ramener vers les vibrations basses, ce que l’homme accepter avec délectation, s’abandonnant aux séductions de son ennemi intime, lequel pervertit par l’entremise du dieu argent toutes les activités humaines, dans la science, la politique ou la communication de masse, et la vie personne de tout un chacun.

Lorsque Satan a tenté de séduire le Christ dans le désert, il n’a pas agi autrement. Il l’a entraîné sur une montagne et, lui montrant les richesses de ce monde, il lui a dit : « Tout cela, je te le donnerai si, te prosternant, tu me rends hommage ». Le Christ a facilement rejeté cette offre ; qu’allait-il, vouloir de la matière, de l’obscurité, puisqu’il était le maître de la Lumière ?

Pour notre malheur, il nous est beaucoup plus difficile de résister à la tentation. Et lutter se révèle d’autant plus épuisant, en ces Temps réduits, que Satan met tout en œuvre pour nous empêcher de lui échapper, de nous préparer à l’ère harmonieuse, éthérée, du Verseau. Il n’hésitera pas à employer, dans son ultime combat, les moyens les plus perfides.

Malheureusement, la persévérance dans la recherche est sans doute la vertu la plus difficile à maintenir ; parce que nous sommes sur Terre, que nous devons y vivre et, partant, affronter des problèmes quotidiens qui parfois nous envahissent à tel point qu’il nous semble plus urgent de les résoudre que d’escalader les marches du Ciel.  Il n’empêche que la quête spirituelle n’st pas incompatible…

Extrait du livre : LE TEMPS PRESENT de P.Rabanne

La bibliothèque de Francesca http://devantsoi.forumgratuit.org/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54