07 août 2016 ~ 0 Commentaire

Honneur Aux MAITRES

 

Depuis des temps immémoriaux, la sagesse antique a toujours eu une Fraternité d’êtres avancés pour la répandre sur le monde. Avant les Maîtres actuels, il y avait d’autres Frères aînés de la race, et avant eux d’autres encore qui, pendant des millénaires, cherchèrent sans relâche à aider l’humanité d’alors.

Tout homme est potentiellement son propre Maître. Tout être humain porte en lui cette étincelle de vie divine qui, quand elle s’exprime sans entrave dans les mondes de la manifestation est elle-même le Maître et l’élève. Si élevée qu’elle soit par rapport au disciple, la perfection de l’adepte n’est que relative. Les Maîtres l’enseignent eux-mêmes, ils sont eux-mêmes des disciples d’entités beaucoup plus évoluées, pour lesquelles la conscience du Maître n’est que l’équivalent de celle de l’homme ordinaire par rapport à celle du Seigneur Maitreya.

les maitres

Tout homme devenant disciple n’est, en aucune façon, au service de son Maître, mais à celui de l’humanité, c’est à dire au service du Plan de Dieu. Le service désintéressé, sous quelques formes que ce soit, est la seule voie conduisant vers la perfection et l’abandon du cycle des renaissances obligatoires. Service et Amour du prochain, sont synonymes. Il ne suffit pas de dire que l’on Aime, encore faut-il le prouver par un service actif, dénué de toute idée de bénéfice pour le petit moi, avec pour seul but de bien du plus grand nombre.

C’est ainsi que travaillent  des Grands Etres, autant qu’il est possible de l’exprimer avec des mots. Un langage écrit, si élaboré soit-il, ne parviendra que rarement à exprimer l’exact reflet de ces conscience supra-humaines. Mais ne nous y trompons pas, si tout être humains parviendra un jour ou l’autre à ce stade, la voie rapide qui y conduits, appelée le Sentier, est une voie semée d’embûches. Les pièges rencontrés ne sont nullement déposés là par un quelconque examinateur, non, seule la conscience de celui qui cherche sera son juge, et il n’en est pas de plus sévère. Que faire pour atteindre cet état de relation perfection ? Tout ce qui pourra apporter aide et réconfort à ceux qui en ont besoin.

La science ésotérique n’est pas un fatras de formes creuses, destinée à être utilisées par quelques rêveurs dans de vagues réunions de clubs. L’ésotérisme se vit chaque jour et le champ de service du disciple est celui de la souffrance humaine à soulager, de quelques manières que ce soit ; une seule règle : respecter l’intégrité de chacun.

Les Maîtres ne s’imposent jamais, ils suggèrent ; c’est au disciple de savoir si la suggestion est juste et signe d’être appliquée, ou si au contraire, elle n’offre pour lui qu’un intérêt relatif. Le Maître n’oblige pas ; il aide celui qui lui demande et si les motifs sont en accord avec les lois cosmiques de l’évolution.

Ainsi travaillent ceux qui ont sacrifié leur Nirvana dans le seul but d’aider leurs frères humains à se libérer des chaînes infernales de leurs désirs égoïstes.

Extrait du livre en vente ici sur ce blog LES VERITES INTERDITES

La bibliothèque de Francesca http://devantsoi.forumgratuit.org/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54