13 juin 2016 ~ 0 Commentaire

PROTOCOLE INFORMATIQUE

On peut se demander si le recours à une interface protocolaire informatisé ne serait pas plus adapté pour un contact avec une ethnie utilisant une technique similaire. Vous écrivez dans les messages insérés sur la liste iumma.science    que les Terriens sont difficiles à comprendre. Peut-être cela provient-ils du caractère auto-référentiel de l’approche et du fait que la qualité de la communication n’est pas toujours directement liée au degré de scientificité des individus ou à la largeur de l’éventail de leurs croyances, mais plutôt à leur capacité empathique et à leur possibilité de faire face à l’imprévu.

protocole informatique

Les comportements auxquels vous faites si souvent référence dans les messages adressés à la liste iumma.sciences (adoration, peur, haine) nous semblent directement liés à une sorte de standard humain auquel vous paraissez vous référer de manière quelque peu limitative. Il semble que votre approche n’intègre pas ce qui est peut-être une particularité des hommes de la Terre ; celle de recéler des individus « typiquement atypiques », à ranger dans la catégorie des « inclassables », éventuellement non pris en compte dans les modèles mathématiques d’analyse et de gestion de l’ethnie humaine terrestre.

Il eût été facile de prédire les réactions auxquelles vous avez été confronté sur la liste iumma.science, sachant de longue date que les ufologues, qu’ils soient ou non scientifiques, constituent paradoxalement une des catégories présentant les mécanismes de réactions psycho-socio-immunologiques les plus intenses.

Transposons. Nous avons, sur Terre, une multitude d’ethnies qui sont dans des états de développent technologique extrêmement différents. Si nous, Occidentaux, avions le projet d’entrer en contact avec des Indiens d’Amazonie, envisagerions-nous de leur enseigner la mécanique quantique ?

L’un de nous, Shandrah, a été personnellement en contact, à de nombreuses reprises, avec des Masaï de Tanzanie et du Kenya. Ne parlant pas la langue maa, il put mettre en œuvre une méta-communication avec efficacité. Une chose était évidente dans ce contact ; la qualité de la communication, qui passait par l’échange, n’avait rien à voir avec l’adéquation des niveaux technologiques. Nous pensons que le s extraterrestres sous-estiment la puissance et l’efficacité d’une communication plus directes.

Extrait p.109 du livre en VENTE ICI :  L’ANNEE DU CONTACT

La bibliothèque de Francesca http://devantsoi.forumgratuit.org/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54