16 mai 2016 ~ 0 Commentaire

2 livres enfants collections rouge et or Dauphine à vendre

Francesca

 

La Fille du Potier de MARGUERITE THIEBOLD 

livre édité en 1959 : d’origine

Marguerite Thiébold est née le 12 août 1908 à Saint-Jean-d’Angély. Son père est originaire du Tarn et sa mère, de Colmar. Elle vient s’installer dans le Bas-Rhin en 1931, avec son mari Albert (1904-1978) professeur pour enfants sourds-muets. Ensemble ils ont trois enfants, deux filles et un garçon : Anne-Line, Evelyne et Daniel (1937-2009).

Elle commence à écrire grâce à ses enfants à qui elle racontait de belles histoires qu’elle inventait pour eux quand ils étaient petits, puis sur leur demande elle décide de les mettre sur papier. Son époux l’encourage à choisir une quinzaine de ses nouvelles pour les publier, et elles sont acceptées.

En 1936, elle est lauréate du Prix de l’Alsace littéraire et en 1939 des Jeux Floraux de Tunisie. Ses contes et ses nouvelles paraissent dans des revues et almanachs d’Alsace, de Paris, de Suisse et de Belgique, ainsi que ses poésies. La guerre interrompt temporairement sa carrière d’écrivain, mais en 1947 elle publie son premier roman L’Appel de la montagne, puis en 1948 Suzanne aux cheveux d’or et la même année elle remporte le premier prix des Jeux Floraux de Saintonge et d’Aunis.

 ET

Rosie et les trois Mousses de jacques CHRISTOPHE

livre édité en 1965 ; d’origine

 Histoire de la collection : L’ancienne  Bibliothèque Rouge et Or, est une collection française de livres pour la jeunesse fondée en 1947 par les éditions Générale Publicité, devenue G. P. puis Société nouvelle des éditions G. P. lors du rachat par Les Presses de la Cité, et enfin G. P. Rouge et Or.

Les éditions Rouge et Or constituaient le département de littérature pour la jeunesse du groupe Les Presses de la Cité fondé en 1943 par le Danois Sven Nielsen. Installé dans un hôtel particulier, près de l’église Saint-Sulpice jusqu’en 1987, le groupe détenait également les Éditions Julliard (éditeur entre autres de Françoise Sagan), Fleuve noir, ainsi que d’autres maisons d’édition et une collection de poche.

En 1949, la collection devient « La Bibliothèque Rouge et Or ». Elle sera sous-divisée en 1957 en série « Souveraine »1, pour les lecteurs plus âgés et en série « Dauphine », destinée aux lecteurs plus jeunes. Elle a connu une grande diffusion jusqu’à la fin du xxe siècle et a publié quelques classiques mais surtout de nombreux auteurs contemporains français : Paul Berna, May d’Alençon, René Guillot, et des auteurs étrangers, principalement scandinaves : Lisbeth Werner, Gretha Stevns ou Martha Sandwall-Bergström.

Rachetée par les éditions Nathan en 1991, la collection Rouge et Or, créée par le fils de Sven Nielsen, Claude, est désormais fondue dans le groupe Editis. Une grande partie du très riche fonds de publication pour la jeunesse des années 1950, 1960, 1970, et 1980 n’est actuellement plus disponible. Cependant, éditions Nathan a récemment fait revivre la « Bibliothèque Rouge et Or » en proposant quinze titres pour le lancement, avec notamment les grands classiques du monde entier (Heidi, Jules Verne, etc.), avec des textes abrégés et adaptés pour découvrir les grands auteurs de la littérature de jeunesse.

À ses débuts, les livres de « La Bibliothèque Rouge et Or » sont sous-titrés « Bibliothèque des moins de vingt ans ». Destinés aux lecteurs entre 10 et 16 ans2, ils sont plutôt luxueux, souvent offerts aux élèves comme prix en fin d’année scolaire. Sur la quatrième de couverture de la jaquette, le logo de la collection est ceint de l’inscription suivante : « La Bibliothèque Rouge et Or forme la goût de la jeunesse ».

Reliés et solides, les livres ont les plats recouverts de toile rouge qui imite le maroquin, et une jaquette en papier laquée. Le premier plat est orné d’une arabesque noire avec un lettrage doré sur le dos (d’où le nom de la collection). Les livres contiennent environ deux cents pages sur papier de qualité supérieure. Le dos est rouge avec les titres insérées dans des cases jaunes, et avec une illustration figurant dans une case vers le milieu. Les volumes sont assortis de nombreuses illustrations intérieures de pleine page et de demi-page, en couleur et noir et blanc.

Dans les années cinquante, la toile rouge est abandonnée au profit d’un cartonnage de couleur crème décoré de losanges surlignés de rose. Une numérotation apparaît.

Puis la jaquette est supprimée dans les années soixante et remplacée par un pelliculage.

D’un prix d’achat plus élevé que les collections concurrentes des éditions Hachette, la Bibliothèque verte et rose, et contrairement à celles-ci, Rouge et Or éditait peu de séries à héros récurrent.

Dans les années 1970, l’aspect des livres est modernisé.

Dans les 80 est créée une nouvelle collection, « G. P. Rouge et Or », qui sont des grands albums illustrés tirés de films (Star WarsStarfighter) et des séries télévisées Casimir,SpectremanGoldorak).

Prix de vente :     10,00  €uros les 2 et frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54