13 avril 2016 ~ 0 Commentaire

Nous sommes malades du stress

stress

Beaucoup d’entre nous, déracinés, parcellisés, robotisés, programmés pour devenir des activistes de la production, souffrent d’un stress vital très profond : le manque métaphysique ! A leur travail compétitif incessant, ils n’ont pour seule alternative que la passivité des loisirs organisés ou la vie par télévision interposée. Oui, notre santé n’et pas seulement physique, elle est aussi psychique et elle est tout autant spirituelle car nous ne sommes ni un corps, ni une psyché, ni une âme mais une Unité. Nous devons nous rappeler cette intégralité holistique de toutes les dimensions humaines, encore trop ignorée par notre société et notre médecin de plus en plus spécialisée et anonyme.

Oui, nous sommes malades du stress. En tant que patriciens, ils témoignent de l’omniprésence du stress dans la société et de la relative impuissance de celle-ci à y faire face. Tout juste la médecine nous propose-t-elle quelques remèdes pour en combattre simplement des effets, sinon pour les masquer.

Cette stratégie n’est pas digne d’une politique ; elle ne se justifie pas au plan humain, pas même au niveau de la rentabilité. Pourtant, le stress n’est pas inéluctable ; il est simplement lié à nos erreurs de vie ; une vie personnelle et sociale trop exclusivement tournée vers le rendement à court terme au mépris de l’être et de son devenir. Un véritable esclavage par l’Avoir et le Savoir.

Pourtant, il est possible – et très simplement – de prévenir le stress et aussi de la combattre. Il suffit, pour ce faire, de changer un peu notre mode de vie qui a fait la preuve flagrante de son caractère incorrect et inadapté. Hors de cela, il n’est pas de réel progrès. Des méthodes simples, naturelles et efficaces pour diminuer immédiatement notre stresse, de manière autonomie et sans frais existent.

Outre un enseignement objectif, Bruno Comby nous apporte son témoignage. Il se montre capable de nous insuffler à tous mieux que la volonté ; le désir actif et même le plaisir de vivre mieux, celui de bâtir un monde meilleur et de donner ainsi un sens à notre destinée.

Plutôt que de nous en remettre à un technicien ou à une technique, l’auteur incite chaque lecteur à se prendre directement en charge, en lui indiquant les moyens dont il dispose pour améliorer durablement sa santé physique, morale et spirituelle. Ce premier pas est déjà thérapeutique, tant il est vrai que la confiance en soi est le plus grand antistress.

EXTRAIT DU LIVRE en vente ICI : STRESS – CONTROL

La bibliothèque de Francesca http://devantsoi.forumgratuit.org/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54