03 avril 2016 ~ 0 Commentaire

QUELQUES TYPES D’ENGRAMMES

ENGRAMMES

L’engramme anti-survie

Il s’agit de tout engramme qui s’oppose aux dynamiques et qui ne concorde pas avec le but fondamental. Exemple ; le père et la mère se battent peu de temps après la conception. Le père lui donne un coup dans l’estomac. Elle hurle… Cet engramme va causer de graves aberrations : premièrement, parce qu’il s’agit de l’un des tous premiers incidents. Deuxièmement, parce que l’engramme dit à l’individu qui l’a reçu qu’il a mal et qu’il n’en peut plus. Troisièmement, parce qu’il contient un reteneur, ce qui risque de le rendre chronique. Quatrièmement, parce qu’il peut causer une maladie. Cinquièmement, parce qu’il a une connotation religieuse. Sixièmement, parce qu’il donne l’impression à l’individu que les autres sont des bons à rien. Septièmement, parce que le ton émotionnel de l’engramme est l’hostilité. Et huitièmement parce que l’individu devra après sa naissance vivre avec ces deux re-stimulateurs puissant, le père et la mère.

L’engramme pro-survie

Il s’agit d’un engramme dont le contenu semble indiquer qu’on a aidé l’individu à survivre. Comme premier exemple prenons un engramme de coït. La mère et le père sont entrain de faire l’amour. Avec tous les mots qui vont avec, bien évidemment…… La pression est très pénible pour l’enfant et le fait sombrer dans l’inconscience. L’individu a le choix entre dramatiser la valence de la mère ou dramatiser la valence du père. Il ne peut pas dramatiser sa valence car il ressentirait aussitôt la douleur. Donc, bien des années plus tard, on le trouvera en train d‘agir comme le père : après l’amour, il sera dégoûté … L’émotion transparaît dans la façon dont les mots ont été prononcés. Les impulsions sadiques ou masochistes ou sadomasochistes viennent souvent d’engrammes de coït ayant ce genre de contenu.

L’engramme de compassion

Prenons comme premier exemple une maladie dont avait souffert un patient durant sa prime enfance. A l’âge de deux ans et demi, il contracta une pneumonie. Sa vie prénatale était truffée de tentatives d’avortement, auxquelles venait s’ajouter l’habituel stock d’engrammes que l’on trouve chez toute personne ayant des parents aberrés. Les querelles et les bagarres domestiques le plongeaient dans un état de grande angoisse. Bon nombre de ses engrammes avaient été ainsi réveillés et sa pneumonie lui venait de l’un eux. Sa grand-mère vint le chercher et l’emmena chez elle, car à chaque fois qu’il tombait malade, sa mère le laissait tout seul. Le patient eut énormément de mal à se rappeler cet incident, car il était occulté. …

L’engramme d’émotion douloureuse

Nous en donnerons trois exemples, car il y a  trois types d’engrammes d’émotion douloureuse. Ces engrammes peuvent être reçus à n’importe quelle période de l’existence, même durant la vie prénatale. Les incidents les plus faciles  à contacter sont les incidents récents. Ils conduiront à des incidents très anciens de douleur physique, à des engrammes de compassion, etc. Notre premier exemple a trait à la mort d’un allié. Une jeune fille, à l’âge de dix-huit ans, apprend de la bouche de ses parents que sa tante vient de mourir. La tante était un allié qui comptait énormément pour elle. Lorsque nous auditâmes la jeune femme, treize ans s’étaient écoulés. Elle avait trente et un ans. Elle se rappelait la mort de sa tante mais attribuait le chagrin qu’elle avait ressenti à son propre désir morbide de mourir. La tante avait réussi à convaincre sa mère de ne pas « se débarrasser » du bébé et lui avait fait promettre qu’elle le garderait….

Extrait du livre  page 297 ICI : LA DIANETIQUE – La puissance de la pensée sur le corps

La bibliothèque de Francesca http://devantsoi.forumgratuit.org/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54