27 mars 2016 ~ 1 Commentaire

UNE SYMBIOSE HOMME-MACHINE

MACHINE Extraterrestre

Les textes abondent en détails concernant la structure sociale de cette hypothétique planète. Historiquement, celle-ci aurait connu une phase paroxystique, où une femme aurait exercé un pouvoir absolu sur des centaines de millions d ‘êtres humains. Ce régime dictatorial aurait été particulièrement atroce, laissant loin derrière ce que nous avons pu connaître sur Terre. Les Ummites se seraient finalement débarrassés de tyran en l’assassinant. Puis une réflexion globale se serait amorcée, pour tenter de jeter les bases d’une société plus juste, d’une société « idéale », optimale.

Les habitants de la planète Ummo auraient alors pris des mesures extrêmes. Ils auraient séparé les enfants de leurs « géniteurs » dès le plus jeune âge, pour les soustraire à toute « contamination idéologique ». Ils auraient ensuite mis en place un système social hyper-organisé, qui puisse déboucher sur quelque chose d’enfin stable, harmonieux à leurs yeux.

En faisant la synthèse du système évoqué dans ces textes, plusieurs idées semblent se dégager.

-          Ces gens s’estimeraient capables d’évaluer les individus en analysant leurs cerveaux, neurone par neurone, connexion synaptique par connexion synaptique, avec « un haut niveau de fiabilité ».

-          Ils auraient développé, à l’aide d’une « logique tétravalente », une intelligence artificielle extrêmement performante, autonome, qui n’aurait strictement rien à voir avec ce que nous sommes actuellement capables de faire.

-          Ils penseraient avoir découvert la fonction de l’homme dans l’univers et les « lois morales » du cosmos.

Le mélange de ces trois concepts donnerait alors une mixture redoutable. En effet la gestion de la planète pourrait dans ces conditions être entièrement confiée à un ordinateur « capable de s’autoprogrammer », c’est à dire, stricto sensu, intelligent. Ces êtres, qu’ils existent, auraient sous-traité la « fonction intelligence », de même que nous avons sous-traité nombre de nos facultés à l’aide de notre technologie. Cela fait déjà bien longtemps que nous ne marchons plus, ou dans de rares occasions, pour nous rendre d’une automobile à un ascenseur, ou vive versa.

Le visionnaire Kubrik, dans les années 2001, avait évoqué un ordinateur intelligent, Hal, qui à la fin du film, se mettait à dérailler. Percevant les membres de l’équipage comme des entraves à sa mission, il tentait de les éliminer l’un après l’autre. Ce risque serait en principe jugulé par le Xammoo, le superordinateur évoqué dans les documents ummites, puisque celui-ci contiendrait les « lois morales » (selon lesquelles l’homme est fondamentalement nécessaire pour l’évolution normale d’une planète).

Quand on analyse tous les textes, on voit se dessiner une vision à côté de laquelle celle de Huxley, dans son Meilleur des mondes, ressemble à une nouvelle écrite par un collégien. Sur Ummo l’ordinateur générerait tout : la démographie, la procréation, la justice. On a vu que la maîtrise technologique aurait fait disparaître toute intervention manuelle, dans quoi que ce soit. Le concept de travail perdrait toute signification. Les problèmes des matières premières, d e l’énergie et des déchets n’existeraient plus. Les problèmes économiques non plus.

Extrait du livre  page 212 ICI: LE MYSTERE DES UMMITES

La bibliothèque de Francesca http://devantsoi.forumgratuit.org/

Une réponse à “UNE SYMBIOSE HOMME-MACHINE”

  1. Sympa!

    Dernière publication sur Chemins des lumières pourpres : Danse Butô


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54