29 janvier 2016 ~ 0 Commentaire

En écrivant, vous vous dessinez

 

A notre époque, n’écrit à la main que celui qui y est vraiment obligé. En l’espace d’un an, certaines personnes n’écrivent même pas dix, ou vingt lignes à la main. Elles se contentent de signer formules, chèques ou quittances.

ecrire

Mais lettres ou chiffres, ce qui est écrit a sa signification. Et la façon dont sont formés et placés lettres et chiffres permet de tirer d’intéressantes conclusions sur le caractère et la personnalité du scripteur.

L’écriture est une action. Comme tout acte humain, elle se compose de mouvements, de facteurs conscients et inconscients. Le symbolisme de l’univers est étroitement lié à la feuille de papier vierge sur laquelle on pose sa plume et qui représente en quelque sorte cet univers. La façon dont on attaque cette feuille montre comment on conçoit le monde extérieur.

L’écriture devient ainsi un film dans lequel celui qui écrit consigne son propre portrait.

Si on examine les différentes formes d’activités artistiques au cours des civilisations, on s‘aperçoit qu’au début déjà l’individu se situait au centre de l’univers et reconnaissait le ciel comme autorité spirituelle.

C’est ainsi que l’homme se place au centre, c’est-à-dire entre le haut et le bas. Il se trouve ici dans la zone du « moi ». Il peut y déployer librement ses connaissances ; Il y trouve en même temps ses frontières, imposées par la crainte et les interdits. Depuis toujours, l a main gauche a personnifié le principe passif et féminin ; la main droite, le principe masculin. On a même soutenu que la main gauche détiendrait les pouvoirs magiques, alors que la droite posséderait les pouvoirs matériels.

Egalement intéressante, la constatation que l’écriture de gauche à droite qui nous est familière, semble être liée à l’évolution de l’humanité. Mais il est vrai qu’aujourd’hui encore les civilisations – hébraïque – emploient l’écriture de droite à gauche.

Ce sont les Grecs qui, les premiers, ont introduit l’écriture de gauche à droite, à l’horizontale, comme le sol qui nous porte. Tout mouvement vers la gauche symbolise un retour vers le passé, la méditation.

Le symbolisme de la main gauche englobe tout ce qui était lié, depuis les temps préhistorique s, au principe féminin : la passivité, la conception, l’attachement à la terre, la persévérance, la conservation de l’espèce, l’amour et l’affectivité.

Tout mouvement vers la droite signifie activité, combativité, volonté de conquêt et initiative. La main droite, c’est l’ouverture vers l’avenir, le monde et les autres hommes.

Lorsque des petits enfants remarquent que leurs frères et sœurs qui vont déjà l’école écrivent, ils sont tentés de s’essayer à écrire ; il ne faut surtout pas les en empêcher. Car dans tout gribouillage qui ne trouve pas encore son expression définitive dans les lettres, on peut percevoir toutes sortes de choses ; nous voyons un tracé net chez un enfant intelligent qui imite les lettres sans avoir la moindre connaissance de l’écriture ; nous y reconnaissons les hauteurs et les longueurs. Tandis que le griffonnage désordonné, confus d’un enfant « difficile », nous permet éventuellement de discerner en lui de sérieux troubles mentaux.

Par son écriture, l’enfant trahit en tout cas sa volonté et ses sentiments, tout comme un adulte. Ils ressortent particulièrement quand on a l’occasion de suivre l’évolution d ‘un enfant. Au fur et à mesure qu’un être jeune franchit les étapes, son écriture, l’orientation de ses lettres se transforment en même temps, que sa force, son énergie ou sa faiblesse.

Une fois passée la soumission du début, l’enfant qui, à 6 ans est entré à l’école, se rebelle. Il s’oppose à la violence qui lui est faite, et s’entête. Dans son écriture, il faut donc tenir compte des éléments suivants, absents ou indispensables dans l’écriture d’un adulte :

Chez un enfant rebelle parce que contraint, l’écriture large, libérée en pointes, exprime tout à fait cette volonté de résistance et cet entêtement. Et si l’écriture est fiable, déclinante, troublée, sans pointes ni accentuations, c’est le signe évident d’une absence totale de caractère et de volonté.

Francesca du blog http://bibliothequecder.unblog.fr/

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54