24 décembre 2015 ~ 0 Commentaire

LE TEMOIN PRIVILEGIE

 

TEMOINBien que la neige se fût transformée en une boue grisâtre, la pluie fine avait assaini l’atmosphère ; Une fois sorti de l’atelier, Hood s’arrêta un instant et respira profondément. Même l’air de New York pouvait sembler agréable, après toute une journée passée dans les émanations de peinture.

Lorsqu’il arriva, les jambes endolories, il trouva Susan couchée en chien de fusil sur le canapé, en train de regarder un film de Jimmy Cagney. Hood s’agenouilla et l’entoura de ses bras, posant sa tête sur ses genoux.

« Qu’est-ce qui se passe «  ? Elle semblait tout à la fois heureuse et méfiante. « Il y a une autre femme ? Une liaison » ? Enfin, c’est gentil de ta part de rentrer à la maison ».

Il avait Susan, il tenait un chef d’oeuvre et il disposait d’argent. Hood se sentait empli de reconnaissance. « Retire ton manteau, je vais apporter le dîner ».

Hood se mit en robe de chambre, se lava rapidement, puis revint dans le living, où Susan avait apporté un pâté de campagne et une bouteille de bière anglaise ; Il dévora, n’ayant rien avalé de la journée. Il se servit à nouveau, et but une deuxième bière, tandis que Jimmy Cagney écrasait une moitié de pamplemousse sur le visage sa petite amie, Hood s’allongea et s’endormit, la tête sur les genoux de Susan. Lorsque le film fut terminé, elle le réveilla, puis il la suivit aveuglément jusqu’à la chambre.

Pendant que Hood prenait son petit déjeuner, Susan se préparait pour une journée de répétition. « Tu n’oublie pas le concert, ce soir, s’il te plaît ? Celui-ci est très particulier.

-          Qu’est-ce que tu joues ?

-          Du clavecin.

-          Très drôle.

-          Je t’en ai parlé hier soir, c’est à Merkin Hall. «Elle entassait des partitions et des pommes dans un sac immense. « Comment as-tu fait pour oublier ? C’est le concert le plus important de ma vie ».

Hood se leva et la pris dans ses bras. « J’y serai. Huit heures ?

-          tu as intérêt.

-          La nuit dernière, j’étais dans un état de…

-          Pourquoi ? Ton ami bizarre ?

-          C’est vraiment difficile à expliquer, tu sais… Mais j’ai peint la meilleure chose que j’aie jamais faite ;.. jamais.

-          Et est-ce que ça valait la peine de se lever en plein milieu de la nuit ?

-          Oh oui !

-          Et de réveiller sa charmante petite femme ?

-          J’an ai bien peur !

Elle lui tira la langue, et Hood éclat de rire : « Attends de voir : je l’emmène à la galerie, aujourd’hui…..

Extrait page 121 – JE VENDS CE LIVRE ICI : http://bibliothequecder.unblog.fr/2014/09/28/le-temoin-privilegie/

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54