24 novembre 2015 ~ 0 Commentaire

LE KALEIDOSCOPE

 

KaleidoscopeAu début du mois d’août, deux des associés d’Arthur demandèrent à le voir en particulier.

Le premier s’appelait George Gorham et était le plus ancien associé du cabinet. Il arrivait presque à l’âge de la retraite et, l’année précédente, avait épousé une jeune femme de la haute société new-yorkaise. Son épouse, Margaret Milington, lors du bal des débutantes qui marquait son entrée dans le monde, avait été saluée par la presse comme une des plus jolies jeunes filles de l’année. Après ses études à l’université de Vassar, alors que ses parents espéraient la voir épouser un homme de son âge, elle était tombée amoureuse de George Gorham et s’était mariée un an plus tard avec lui.

Les deux époux avaient près de quarante ans de différence et George Gorham n’avait pas caché à sa future femme qu’il ne pouvait pas avoir d’enfant. Margaret l’avait assuré qu’elle était très capable de vivre sans enfant, mais il craignait malgré tout qu’elle ne souffre de cette situation un jour ou l’autre. Si bien que lorsque  Arthur lui parla des filles de Sam et Solange, il proposa aussitôt à Margaret d’adopter une des trois fillettes.

Il se sentait un peu vieux pour s’occuper d’un bébé et jugeait qu’Hilary, compte tenu de son âge, risquait de leur poser des problèmes. Son choix se porta donc sur Alexandra et il alla trouver Arthur pour lui annoncer qu’il était prêt à l’adopter.

Quelques jours plus tard, David Abrams demandait à son tour un entretien privé à Arthur. Agé de quarante-quatre ans, il était marié à une avocate qui travaillait dans un autre cabinet new-yorkais. David et Rebecca s’étaient mariés alors qu’ils étaient encore au collège et ils avaient vraiment essayé d’avoir un enfant pendant leurs études de droit. Finalement, ils avaient dû se rendre à l’évidence : jamais Rebecca ne pourrait avoir d’enfant. Ils avaient été catastrophés par cette nouvelle et lorsque Arthur leur appris qu’il cherchait une famille adoptive, ils décidèrent de sauter sur l’occasion. Ils travaillaient trop tous les deux pour se permettre d’adopter trois enfants mais se sentaient tout à fait prêts à élever la petite Megan.

Ces deux nouvelles, aussi bonnes soient-elles posèrent un terrible problème de conscience à Arthur. Jusque là, il avait espéré trouver une seule famille d’adoption. Comme cela s’avérait impossible, devait-il prendre la responsabilisé te séparer les trois filles de Sam et de Solange ? Finalement, il se dit que le jour où Sam avait assassiné Solange, il n’avait pas demandé l’avis de qui que ce soit et qu’il n’avait pas réfléchi une seconde au mal qu’il allait faire à ses filles. Après une telle tragédie, si Arthur réussissait à trouver une famille pour chacune des orphelines, il pourrait s’estimer heureux…

page 109…. de Danielle Steel

Je vends ce livre ici : http://bibliothequecder.unblog.fr/2014/09/22/kaleidoscope-de-d-steel/

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54