03 septembre 2015 ~ 0 Commentaire

LES JUIFS, LE MONDE ET L’ARGENT

 

$_35Les premiers Juifs à passer par la Pologne viennent de terres d’islam : en 965  y arrivent quelques marchands radhanites – et peut être khazars – dont on a gardé trace par un récit d’Ibrahim ibn Jacob, marchand juif de Tolède (alors ville musulmane). Puis en 1097, juste après la première croisade, des familles venant de Rhénanie ou de Prague s’installent en Silésie, commerçants et paysans fort bien reçus ; très récente, la christianisation de la région par le duc des Polanes (« peuple des champs ») Miesko 1er, ne prédispose pas les Polonais à épouser les haines occidentales.

Selon une chronique de Vincent Kadluba, des Juifs vivent sans inquiétude à Cracovie vers 1170-1180. Ils y sont graveurs, teinturiers, fabricants de soieries, prêteurs sur gages, marchands, courtiers. De la Baltique à la Turquie, ils peuplent la Litanie, l’Ukraine et les Balkans de communautés qui servent de relais aux marchands. Retrouvées en Pologne, en Silésie et en Mazovie, des pièces d’argent portant des blasons en hébreu établissent que certains d’entre eux battent monnaie pour Mieszko III, prince de Grande-Pologne, de 1138 à 1202.

En 1264, conformément à la coutume germanique, le roi Boleslas le Pieux en fait des « esclaves du Trésor ». Il leur conforme le droit d’organiser leur vie communautaire, de faire du commerce, de prêter en prenant en gages des biens immeubles, et même d’être paysans. Puis, avec cinquante ans de retard, l’Eglise de Pologne tente de faire respecter les décisions du concile de Latran de 1215 . Au synode de 1267, elle s’évertue à interdire aux Juifs de cultiver la terre, d’employer des chrétiens, d’avoir plus d’une synagogue par ville, à leur imposer de porter un insigne spécial et de s’isoler dans un quartier. Ces mesures ne sont pas plus appliquées que celles de Rome et doivent être réitérées en vain par les assemblées de Buda (en Hongrie) en 1279 et de Leczyca (en Pologne) en 1285 : l’Eglise ne peut empêcher prince et peuple de bien recevoir les Juifs.

Ceux de Silésie se voient reconnaître les mêmes droits par certains seigneurs locaux : Henri Probus de Wroclaw en 1273, Henri de Glogow en 1274, Henri de Legnica en 1290, et Bolko de Wroclaw en 1295.

En 1334, un an après son accession au trône, Casimir le Grand confirme la protection que leur a accordée, soixante-dix ans plus tôt, Boleslas le Pieux. Même s’il ne leur en reconnaît pas la propriété du sol, il fonde même une ville pour eux, Kazimiertz, à côté de Cracovie….

Extrait du livre, alors clic ici :

http://bibliothequecder.unblog.fr/2014/09/27/les-juifs-le-monde-et-largent/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54