28 juin 2015 ~ 0 Commentaire

QUI EST : Jean-Michel RIOU

iiii

Jean-Michel Riou, auteur à succès traduit dans de nombreux pays, a déjà publié chez Flammarion dans la même collection Le Secret de Champollion (26 000 exemplaires vendus) et L’Insoumise du Roi-Soleil (20 000 exemplaires vendus).

Je cède son livre ici :

Le Secret de Champollion

 

Ancien élève de Sciences Po, Jean-Michel Riou a publié son premier ouvrage, Le boîtier rouge en 1995 chez Denoël. Et, plus récemment, Le secret de Champollion, en 2005, chez Flammarion.

En 2006, chez le même éditeur, il nous offre L’insoumise du Roi-Soleil, un épais roman historique, qui parle de la révocation de l’Édit de Nantes, de Louis XIV et de cette détestable cour de Versailles, coupée du peuple, qui précipita la Monarchie.

Jean-Michel Riou a toujours passé ses vacances à La Baule où ses parents séjournaient fréquemment. Depuis plusieurs années, il a choisi d’y vivre à son tour, avec un cabinet d’écriture ayant pour horizon le vaste océan.

Certains grands succès de Jean-Michel Riou ont été traduits dans le monde entier. L’écrivain a publié de nombreux romans historiques comme «Le secret de Champollion», «L’insoumise du Roi-Soleil», «1630 : La vengeance de Richelieu» et bien d’autres encore. Depuis quelques années, Jean-Michel Riou nous emmène à la découverte deVersailles et de l’histoire de Louis XIV à travers plusieurs ouvrages. Le dernier de cette saga, intitulé «Les Glorieux de Versailles», vient de paraître chez Flammarion. Jean-Michel Riou peut être considéré comme un baulois, un fidèle de La Baule, où il vit pendant plusieurs mois par an, près du marché. Il a accepté de venir au micro de Kernews, vendredi 8 Novembre 2013, pour parler de son dernier livre.

Jean-Michel Riou : Histoire ou roman ? Où commence l’histoire ? Où s’arrête l’Histoire avec un grand H ? La règle que je me suis fixée, c’est de prendre les faits historiques tels qu’ils sont, authentifiés, approuvés, datés, labellisés par les historiens. Ce qui m’amuse, c’est de relier ces évènements, qui n’ont pas forcément de lien commun au premier abord. Ensuite, j’imagine le parcours humain et psychologique des personnages. Je prends un exemple, qui n’est pas tiré des «Glorieux de Versailles», mais d’un autre roman, «L’Eclipse du Roi soleil» : je fouille dans les mémoires deVallot, qui était le premier médecin du Roi, et je comprends pourquoi on le surnommait aussi «le miraculé». À 20 ans,Vallot est complètement désemparé. On vient d’achever la bataille des Dunes, Louis XIV défile pour saluer son armée, mais il est pris d’un malaise. On le descend de son cheval et il tombe dans un coma qui dure plusieurs jours. Vallot écrit dans ses mémoires que c’était comme s’il avait été piqué par un venin… Évidemment, pour le romancier, ce fait historique est très prometteur. Est-ce un empoisonnement ? S’il y a empoisonnement, est-ce un complot ? Quand vous commencez à fouiller et à relier les événements, cela devient incroyable parce qu’au fond, tout est lié. Les prémisses de la fameuse affaire des poisons, qui va être un ouragan pour le royaume, sont incluses dans cette histoire. La réalité dépasse la fiction et c’est une manne extraordinaire pour le romancier. Il ne faut pas la trahir, mais la respecter et il faut savoir, à partir de ces faits authentifiés, les pétrir pour arriver à une belle levure, un bon pain levé qui est, je l’espère, un bon roman.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54