29 mai 2015 ~ 0 Commentaire

INTERVIEW DE MICHEL DE GRECE

téléchargement (3)

Dieu est lumière et amour, énergie et mouvement. Immense est la difficulté de le concevoir entre les vieux barbus des tableaux qui nous représentent le Père et une force à l’origine de tout, démesurée, informe, éblouissante, telle une explosion atomique. Nul ne peut se vanter d’avoir atteint un degré suffisant de connaissance pour se le représenter. Il est déjà difficile d’imaginer une force à l’origine de l’univers qui soit lumière, énergie, mouvement mais qu’elle soit aussi amour… Un amour si éloigné des sentiments répertoriés est presque impossible à cerner. Il échappe à notre intelligence.

 

POUR RETROUVER SES OUVRAGES, clic ICI :

LOUIS XIV de Michel de Grèce

LA NUIT DU SERAIL de M.d.Grèce

 

En effet, dès le début, on est prévenu : l’auteur est partial dans son livre. Ok, partial veut dire qu’il va décrire les choses selon son point de vue, ça passe. Mais voilà, je ne m’attendais pas à ce qu’il soit partial à ce point !

L’auteur est un membre de la famille royale de Grèce, et un descendant des rois français. Et comme il est précisé dans le 4ème de couverture que le livre contient beaucoup de souvenirs personnels, de nombreux passages sont un témoignage sur la vie de l’auteur, une description des membres de sa famille, les personnes réputées qu’il connait, et des détails sur les produits consommés dans ses voyages. Bien que ses souvenirs puissent amener un plus de par des anecdotes intéressantes, j’ai trouvé que l’auteur cherchait avant tout à se concentrer sur lui et sa famille plutôt que sur l’histoire du monde en général.

De plus, on sent que l’auteur veut parler de lui. Il n’hésite d’ailleurs pas à se qualifier lui-même comme étant au sommet de la hiérarchie sociale, et parle de beaucoup d’éléments n’ayant rien à voir avec le thème du livre, comme le fait qu’il ai mangé du caviar offert par tel empereur sous telles ruines, le fait qu’il ai rencontré telle personne, etc. Il y a beaucoup d’interventions personnelles. Certaines sont très utiles car elles apportent une certaine vision, une nouvelle image du monde, et sont donc vraiment fort intéressantes. Mais d’autres, comme, par exemple, l’histoire du caviar, m’ont semblé être là uniquement pour montrer l’importance de l’auteur, son statut élevé…

VIDEO

Image de prévisualisation YouTube

Et bien sûr, comme on parle de famille royale… on ne parlera dans ce livre que des rois, empereurs et autres ministres, et de toutes leurs déviances, sexuelles ou autres. Au lieu de présenter l’histoire du monde, l’évolution de la culture (l’art, par exemple, est fort représenté via les collections privées des rois, et parle des mécènes, mais on en parle beaucoup moins lorsqu’il ne concerne pas les grands du monde), la présentation des peuples, l’auteur ne parle que des dirigeants et ne fait que survoler leurs décisions politiques, car le livre, au final, concerne principalement les déviances privées de chacun, qui ne correspondent pas vraiment à l’histoire du monde.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54