16 mai 2015 ~ 0 Commentaire

NON PAS LA MORT MAIS L’AMOUR

51QUm4sZFzL

  • Editeur :    Presses de la cité
  • Date de parution :    1973
  • Genre :   Grands auteurs
  •  391  pages

 

MOT de l’EDITEUR

L’action de ce livre à la fois romantique et dur se situe à l’époque du débarquement allié en Afrique du Nord.
Le capitaine Richard Winters, à force de côtoyer la mort, – cadavres vus dans les hôpitaux où il est chirurgien, cadavres de la guerre civile d’Espagne à laquelle il a pris part – est devenu cynique et désabusé. Et, lorsqu’il rencontre l’amour, c’est pendant un terrible bombardement qui jette une inconnue dans ses bras. Celle-ci disparaît sans que Rick ait pu l’identifier. Et désormais sa vie sera une longue recherche de cette femme. Malgré la dure campagne d’Afrique du Nord, à laquelle il prend part bistouri en main, Rick demeure hanté par l’image de la visiteuse d’une nuit. Et enfin, durant une périlleuse marche dans le désert pour rejoindre sa base, Rick verra définitivement la Mort s’écarter avec la fin de la bataille et l’amour triompher définitivement. 

Un mot sur l’auteur :     Franck G.Slaughter

220px-Frank_G_Slaughter_1926

Frank Gill Slaughter, né le 25 février 1908 à Washington et mort le 17 mai 2001, est un médecin et romancier populaire américain, dont les livres se sont vendus à plus de 60 millions d’exemplaires. Il a écrit principalement sous le nom de plume Frank G. Slaughter, mais aussi sous le pseudonyme C. V. Terry.

Ses romans s’inspirent de sa propre expérience en tant que médecin et reflètent son intérêt pour l’histoire et les récits bibliques. Il a souvent présenté aux lecteurs les captivants résultats de la recherche médicale et les dernières inventions dans le domaine des technologies médicales.

RESUME du livre  :   

Lorsque les Alliés débarque en Afrique du Nord, il y a, parmi les unités combattantes américaines, un homme sans illusion qui se rend au front dans un esprit de cynisme et de dégoût. Cet homme, médecin et officier, a vu de trop près la haine, les cadavres et la mort au cours de la guerre civile espagnole. Quels sentiment pourraient encore animer le capitaine Winters?
Le plus imprévisible et le plus fatal d’entre eux. L’amour, tout simplement, au cours d’un bombardement, sous les traits d’une inconnue, d’une visiteuse nocturne qu’il recherchera durant des années. Il arrive que les guerres finissent et que les hommes retrouvent dans la réalité l’image qu’ils se font du bonheur. 

EXTRAIT DU LIVRE – Non pas la mort, mais l’amour

 Carolyn Rycroft attendit jusqu’à ce que tous les groupes, sauf le dernier, fussent partis. Alors elle passa en douceur par-dessus la lisse et demeura suspendue par les mains jusqu’à ce que ses pieds eussent trouvé l’échelle. A l’aise dans ses vêtements de fatigue, elle descendait, quand, le long des plaques marquant la mi-route, elle se figea avec une demi-douzaine d’autres, tandis qu’un obus tombait à la mer à moins de deux cents mètres, mais par tribord.
Deux bras anonymes la reçurent, et elle trouva sa place sur un banc vers le milieu de l’embarcation. Jusque là, elle avait agit par instinct, s’appuyant sur ses souvenirs d’entraînement. Elle n’avait pas eu le temps d’avoir peur.

Prix de vente :     12,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54