16 mai 2015 ~ 0 Commentaire

LE CŒUR A SES RAISONS

51QUm4sZFzL

  • Editeur :   Presses de la cité
  • Date de parution :   1973
  • Genre :   Grands auteurs
  • 463  pages

 

MOT de l’EDITEUR 

 (1973), Le coeur a ses raisons de Slaughter. Illustrations de Claude Hermann. 463 pages. L’incontestable prédilection que F.G. Slaughter témoigne pour ses héroïnes ne va cependant pas jusqu’à sacrifier ses héros. Certes, dans les jeux de l’amour, ils ne sont pas les triomphateurs. Mais, dès que l’homme cède la place au chirurgien, les héros de Slaughter gagnent sans difficulté les sommets les plus purs. Ce qui en dit long sur l’amour que l’auteur, chirurgien lui-même, porte à sa profession première, ‘qui demeure la source véritable de toute son oeuvre. Vous verrez ici Julien Chisholm, bouleversé d’inquiétude sur le sort de Jane, « bloquer » ses pensées dès qu’il est au chevet d’un blessé, fermer son esprit à tout ce qui n’est pas le devoir professionnel immédiat, oublier l’Épouse en danger tant qu’il y aura devant lui, sur le billard, un malade en péril. Il retrouvera ses soucis personnels à la sortie.

 

Un mot sur l’auteur :     Franck G.Slaughter

220px-Frank_G_Slaughter_1926

 

 

Frank Gill Slaughter, né le 25 février 1908 à Washington et mort le 17 mai 2001, est un médecin et romancier populaire américain, dont les livres se sont vendus à plus de 60 millions d’exemplaires. Il a écrit principalement sous le nom de plume Frank G. Slaughter, mais aussi sous le pseudonyme C. V. Terry.

Ses romans s’inspirent de sa propre expérience en tant que médecin et reflètent son intérêt pour l’histoire et les récits bibliques. Il a souvent présenté aux lecteurs les captivants résultats de la recherche médicale et les dernières inventions dans le domaine des technologies médicales. 

RESUME du livre  :  

Ce qui en dit long sur l’amour que l’auteur, chirurgien lui-même, porte à sa profession première, ‘qui demeure la source véritable de toute son oeuvre. Vous verrez ici Julien Chisholm, bouleversé d’inquiétude sur le sort de Jane, « bloquer » ses pensées dès qu’il est au chevet d’un blessé, fermer son esprit à tout ce qui n’est pas le devoir professionnel immédiat

 

EXTRAIT DU LIVRE –   Le cœur a ses raisons                 – page 143 

-       Nous voilà donc quittes. Permettez-moi d’ajouter tout de suite que, depuis que je suis installé ici, mes yeux se sont ouverts. Au large. Et, qui plus est, j’ai l’intention de demeurer ici définitivement ; Cela vous surprendrait-il fort d’apprendre que beaucoup de Yankees, tout comme moi-même, projettent de devenir citoyens du Nouveau Sud. Par dieu, docteur, on a besoin de nous ici, ne serait-ce que pour convaincre les gens tels que vous que, de temps en temps des hommes honnêtes sont nés dans le Nord. Nous ne sommes pas tous du style spéculateurs marrons  …

Prix de vente :     12,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54