08 mai 2015 ~ 0 Commentaire

La Ballade de Sacramento Slim

Ballade de Sacramento slim

  • Editeur :    Bibliothèque du temps présent
  • Date de parution :    1974
  • Genre :   Grands auteurs
  • 250   pages

MOT de l’EDITEUR 

Pourquoi Sacramento Slim porte-t-il, tatoué sur son bras, le mot Nevada, alors qu’il est de Californie ? Pourquoi, lui qui aime exclusivement les éléphants et les petits canards, doit-il, après les enfers du Pacifique, se battre dans une charcuterie de Nice pour une fille tondue ? Pourquoi la Military Police le poursuivra-t-elle jusqu’à Monte-Carlo ? Et pourquoi l’horloger Mathias – le héros des Enfants d’Attila, le premier roman de G. Walter – doit-il dormir en classe de huitième dans le lycée où un certain Louis XVI fait des dictées, alors qu’il a aidé un lieutenant de la Wehrmacht à déserter?

 

Un mot sur l’auteur :     Georges Walter

FRANCE : Emission "Ex-Libris" sur TF1  sur TF1

Georges Walter est né à Budapest en 1925. Il a quitté l’enseignement pour le théâtre d’avant-garde et rencontré Louis Jouvet. Pendant l’Occupation, recherché, il échappe aux Allemands et se cache dans les Alpes, en compagnie de braconniers résistants. Lors du débarquement, il rejoint les troupes américaines du midi de la France : interprète et reporter, il les suit dans les villes libérées.
Après avoir tenu pendant sept ans une chronique quotidienne à Radio-Luxembourg, Georges Walter a collaboré à l’Express. Depuis 1970, il est journaliste à  » Information Première  » à la télévision.
Il a publié en 1969 les Enfants d’Attila, son premier roman qui a reçu de la critique un accueil enthousiaste et obtenu le  » prix d’Honneur « . Mais la seule et unique passion de Georges Walter, c’est la littérature. Des «Enfants d’Attila» à «Sous le règne de Magog», des «Vols de Vanessa» a «Wingapoh ! Captain Smith», d’«Enquête sur Edgar Allan Poe» aux «Pleurs de Babel», Walter est un formidable romancier d’aventures, un infatigable chasseur de trésors, un rêveur d’Amérique qui peint à fresque. Pas étonnant que ses plus belles rencontres soient, ici, avec des écrivains.

En tête Joseph Kessel, qui lui lançait «Dobri tchass», à quoi il répondait«Zbogom», Jef, dont il partageait la maison de campagne, était l’intendant improbable et le jardinier provisoire, Jef, qui s’est éteint sous ses yeux, alors que, dans son vieux fauteuil de dentiste, il regardait un spéléologue au journal télévisé en murmurant: «C’est merveilleux.»

RESUME du livre   

Tout cela est dans la logique d’une fête que de vieilles milliardaires suivent à la jumelle du balcon de leur place. À Monte-Carlo, jamais un instant la petite boule de la roulette n’a cessé de tourner. C’est en vain que le nommé Nostradamuste initie Sacramento Slim aux lois de la probabilité en même temps qu’au Riviera cocktail. Comme l’horloger Mathias, le G. I. Sacramento Slim doit finir en prison : la Military Police a toujours le dernier mot, mais non sans mal en l’occurrence. Les Bâtards, dispersés, retournent au théâtre du quai où sont leurs enchantements et leurs amours. La pièce qu’ils vont reprendre est de Calderon, elle s’appelle La vie est un songe. Le sens de l’humour, où se mêlent cocasserie et tendresse, le go-t de l’image baroque, qui le conduit à de surprenantes trouvailles et un extraordinaire allant (l’équivalent du brio des sportifs) font de Georges Walter un des jeunes écrivains les plus importants de ce temps.

 

EXTRAIT DU LIVRE –   La Ballade de Sacramento Slim

La jeep s’aventure dans le ventre de la baleine Europe.

Aou 1944 : le débarquement sur la Riviera. En réalité l’atterrissage de l’Amérique sur l’Europe. Une armée qui apporte avec elle ses supermarchés et les odeurs oubliées du tabac blond et du café en poudre. L’apparition de la première jeep dans la montagne où vivent les Bâtards. Aventuriers fraîchement sortis du lycée, comédiens devenus hommes des bois, ils avaient trouvé, à une heure de Nice, un désert pour s’y tenir à l’écart de leur temps. Mais les mutants qui descendent de la jeep – les G.I.’s – et surtout l’Homme Interminable, Sacramento Slim, ne sont pas pour eux des étrangers. Engin d’une autre planète, la jeep emporte les Bâtards, et partout explose, entre Nice et Monte-Carlo, une étrange fête appelée Libération. L’Europe ne sera jamais plus la même, ni aucun des personnages de ce récit.

Prix de vente :     12,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54