05 mai 2015 ~ 0 Commentaire

LES ABIMES DU COEUR

31K2IrzGMGL._AA160_

  • Editeur :    Presses de la Cité
  • Date de parution :    1973
  • Genre :   Grands auteurs
  •  200  pages + illustrations

 

MOT de l’EDITEUR

Livre condensé

Enfants gâtés d’une époque de progrès scientifique, et plus particulièrement médical, qui semble justifier toutes nos exigences, nous attendons des médecins une quasi infaillibilité qui ferait d’eux les prêtres et les saints de l’art d’Esculape. Et cependant, aborde-t-on l’exercice de la médecine comme on entre en religion ? La vocation de guérir ou de soulager les misères du corps doit-elle réduire à néant le devoir qu’a tout être de se donner entier à ceux qu’il aime ? C’est le problème que pose à son entourage le docteur Kraft, cardiologue génial et si profondément épris de cardiologie qu’il en oublie ses amis, sa femme, ses enfants. Mais Kraft est allé trop loin dans le fanatisme à outrance qui règle son existence de grand patron.

 

Un mot sur l’auteur :     Paul Marttin

Paul Marttin est en réalité un jeune médecin américain qui, pour des raisons faciles à deviner, a choisi de dissimuler son identité véritable derrière un pseudonyme. Il a eu, au cours de sa carrière, l’occasion de côtoyer maints « grands patrons » et, peut-être, d’observer chez l’un d ‘entre eux les symptômes du mal profond qui, peu à peu détruit l’équilibre mental de son héros. Sans doute a-t-il su tirer la leçon de l’expérience, car semble-t-il il mène sa vie personne avec toute la mesure qui fait défaut au personnage de son roman. Certes, il répartit ses journées entre ses malades, ses travaux de recherches et les étudiants dont il est le chef de clinique ; mais il sait également se réserver assez de loisir pour ce qu’il nomme « les choses importantes de la vie », à savoir et dans le désordre : le poker, ses amis, la littérature, sa femme, son fils. 

 

RESUME du livre  :  

Un jour, tout craque. Diminué par le mal même qu’il passe sa vie à combattre, le Dr Kraft cède à sa mégalomanie qui l’entraîne vers des solutions extrêmes, insensées. C’est là , analysé avec compréhension et compétence, le drame secret d’un homme qui à force de lutter pour un idéal supérieur, en vient à perdre jusqu’à la notion du sens profond de la vie. 

 

EXTRAIT DU LIVRE –   Les abîmes du coeur

 Essai suivit du regard l’homme qui s’éloignait à grandes enjambées, s’arrêtant de temps en temps pour lancer en l’air la tasse à café qu’il rattrapait au vol. Il espérait que le psychiatre savait ce qu’il faisait en laissant Alf en liberté. Il se souvint de ses lectures sur le processus primaire de la pensée chez les schizophrènes ; simplification de la syntaxe et omission de détails explicatifs, plaisanteries plus ou moins recherchées qui seraient amusantes si l’on ne savait pas que cette tournure d’esprit est courant chez ces névropathes. Il n’était pas tout à fait onze heures. Essai quitta le jardin public, rejoignit Beacon Street, prit de nouveau Charles Street et arriva jusqu’à Cambridge…

Prix de vente :     12,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54