01 avril 2015 ~ 0 Commentaire

QUI EST : Michèle Caffin

images (3)

Michèle Caffin est chirurgien-dentiste. Elle a suivi une formation d’acupuncture. Ses connaissances en ostéopathie et parapsychologie lui confèrent une démarche atypique.

Dans le livre, elle donne la signification de chaque dent et sa correspondance avec un organe, une personne du milieu familial, des périodes précises de la vie. Elle raconte aussi, avec de nombreux exemples, qu’elle associe à son travail non seulement l’acupuncture et l’osthéopathie, mais aussi la kinésiologie, l’homéopathie, les élixirs floraux de Bach, la neuralthérapie et la psychopathotactie.

Un livre que je recommande absolument pour quiconque aime découvrir ce qui se passe en lui-même.

Je vends son livre ici :

QUAND LES DENTS SE METTENT A PARLER

 

La dentisterie holistique

Quelques dentistes ont découvert que les dents ne sont pas des organes neutres pour le reste de l’organisme ; il semblerait que les dents soient en liaison avec les différentes parties du corps et que des problèmes dentaires puissent se répercuter sur le fonctionnement des différents organes.

Ainsi, si vous avez des problèmes de santé (fatigue…), une des premières choses est de procéder à un examen dentaire. La dentisterie classique a été de plus responsable de nombreuses maladies (fatigue, paralysie, sclérose en plaque…) par l’utilisation de métaux toxiques (mercure des plombages…), par création de micro-courants dans la bouche ou par un mauvais équilibrage des dents. L’utilisation du mercure a, par ailleurs, provoqué la mort précoce de nombreux dentistes, et les autorités suédoises ont, du reste, interdit le mercure dans les amalgames.

Grâce aux travaux du Dr Béguin, pédiatre suisse, il est possible de démontrer de manière empirique l’influence des différents sucres sur la santé dentaire.
Pédiatre dans la petite ville de la Chaux-de-Fonds dans le Valais suisse, le Dr Béguin cherchait une alimentation plus saine pour ses concitoyens et patients.

Sa réflexion partait de plusieurs constats :
- nos ancêtres se nourrissaient d’aliments naturels et conservaient de bonnes dents ;
- pendant la période de 1939 à 1945 les caries dentaires des écoliers ont diminué de moitié en Suisse, à la suite du rationnement du sucre et de la farine blanche. La population consommait surtout du pain complet ;
- dans les hautes vallées du Valais, l’ouverture des routes et des voies ferrées a permis d’observer le lien direct entre l’arrivée d’aliments raffinés et celle de la «carie des civilisés» chez les populations isolées.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54