28 mars 2015 ~ 0 Commentaire

QUI EST : Jean GIONO

Giono

Jean Giono est un écrivain français du XX° siècle. Son oeuvre mêle un humanisme naturel à une révolte violente contre la société du XXe siècle, traversée par le totalitarisme et rongée par la médiocrité. Un grand nombre des ouvrages de Jean Giono ont pour cadre le monde paysan provençal. Inspirée par son imagination et ses visions de la Grèce antique, son oeuvre romanesque dépeint la condition de l’Homme dans le monde, face aux questions morales et métaphysiques et possède une portée universelle. Il fut accusé à tort de soutenir le Régime de Vichy et d’être collaborateur avec l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre Mondiale, en raison de son pacifisme, ne soutenant nul camp. Il s’est alors attiré de nombreux ennemis littéraires.

Je vends ses livres ici :

LES GRANDS CHEMINS et LE MOULIN DE POLOGNE

LE CHANT DU MONDE et DEUX CAVALIERS DE L’ORAGE

UN ROI SANS DIVERTISSEMENT et LES AMES FORTES

 

Durant les années qui suivent, Giono écrit inlassablement. En 1923, il travaille sur Angélique, roman médiéval resté inachevé; il publie des poèmes en prose dans la revue marseillaise La Criée. En 1924, son ami Lucien Jacques publie Accompagnés de la flûte, des poèmes en prose, aux Cahiers de l’artisan. Dix exemplaires sont vendus. Plusieurs textes paraissent dans des revues (Les Larmes de Byblis, Le Voyageur immobile…). En 1927, Giono écrit Naissance de l’Odyssée. C’est le roman fondateur, dans lequel on retrouve les éléments qui seront les thèmes de l’oeuvre à venir: l’angoisse et la fascination devant la nature, l’inquiétude panique de l’homme au contact du monde, la veine dionysiaque. Naissance de l’Odyssée est refusé par Grasset qui le qualifie de jeu littéraire.

De son oeuvre vaste et prolifique, on se souviendra du Hussard sur le toit, qui compte Angelo, protagoniste récurrent, ou encore Un roi sans divertissement.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54