28 mars 2015 ~ 0 Commentaire

LE TAO DE l’AMOUR RETROUVE

0EXTRAIT DU LIVRE : 

Dans la Respiration Ovarienne vous contractez le muscle CHI aussi délicatement que la fermeture des pétales d’une fleur, c’est une contraction presque imperceptible. Vous pouvez faire cet exercice dans diverses postures, que nous allons décrie par la suite, ben qu’au début, il est mieux de l’exécuter debout ou assise sur une chaise. Au cours de l’exercice vous allez vous concentrer sur vos ovaires, ensuite vous allez rassembler de l’énergie dans un endroit qui s’appelle « le Palais Ovarien ». De là, vous amenez l’énergie à travers l’utérus jusqu’au périnée. Par la suite, vous procédez comme auparavant, c’est à dire vous  faites monter l’énergie dans la colonne vertébrale jusqu’au cerveau et de là vous la descendez dans la langue, qui fonctionne alors comme un interrupteur permettant d’emprunter le canal frontal jusqu’au nombril où cette énergie est mise en œuvre …

En Occident, grâce à l’arrivée des pratiques spirituelles orientales depuis la deuxième moitié du XXe siècle, des centaines de milliers de personnes ont découvert non seulement la méditation et le yoga, mais aussi ces points de vue inattendus sur la sexualité. La pratique d’une sexualité sacrée pourrait participer à la transformation intérieure capable de mener à « l’Éveil », cet état transcendant permanent. De plus, ces pratiques permettraient de goûter des sensations physiques également « extatiques ».

Au-delà du génital

La pratique est censée amener les partenaires à élargir leur expérience sensorielle bien au-delà de la zone génitale (mais sans l’exclure). Le corps entier devient alors érotique et capable de sensations orgasmiques. Plusieurs techniques visent plus particulièrement à développer la capacité d’avoir unorgasme qui soit dirigé vers l’intérieur plutôt que projeté vers l’extérieur. Chez l’homme, il peut même se produire sans qu’il y ait d’éjaculation (voir, dans la bibliographie, les livres de Mantak Chia).

Comme c’est le cas pour la méditation, la sexualité sacrée se présente comme une activité simple à comprendre – être en relation dans un état de profonde attention et de conscience -, ce qui la rend accessible aux néophytes. Mais, tout comme pour la méditation, il s’agit aussi d’une voie profonde et pleine de subtilités. Elle ne se révèle vraiment qu’au fil du temps et de la pratique assidue – pour le plus grand bonheur de ses adeptes.

Le tantra (ou tantrisme) est probablement la pratique de sexualité sacrée la plus connue. Mais il faut savoir que le tantra est d’abord une voie spirituelle, un des nombreux courants de l’hindouisme, religion multiforme très répandue en Inde. Il s’agit d’un vaste et riche système de pensée qui ne saurait en aucun cas être ramené à la seule dimension sexuelle. Il est vrai toutefois qu’un courant à l’intérieur du tantra considère l’acte sexuel comme une pratique pouvant mener à la connaissance suprême. C’est au tantra que l’on doit le concept à la base de la sexualité sacrée : l’être humain est d’essence divine, et cette essence est à la fois masculine et féminine (représentée par Shiva et Shakti, que l’on voit s’accoupler dans les temples hindous).

Cela dit, les pratiques de sexualité sacrée en Occident s’inspirent aussi du taoïsme, antique philosophie et religion de la Chine dont le symbole représente justement l’interdépendance des énergies mâle et femelle. Plusieurs chercheurs et auteurs contemporains – de manière plus ou moins authentique et intense – ont étudié ces pratiques et les ont traduites pour un public occidental.

Je vends ce livre ICI : http://bibliothequecder.unblog.fr/2014/12/09/le-tao-de-lamour-retrouve/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54