25 janvier 2015 ~ 0 Commentaire

EXTRAIT N°1 du livre « JE SUIS » de Nisargadattta

 

JeSuisUnCHAPITRE 1 – page 14

Question : Quel bénéfice tirerai-je de savoir que je ne suis pas ce corps ?

Maharaj : Même dire que vous n’êtes pas le corps n’est pas tout à fait vrai. D’une certaine manière vous êtes tous les corps, les cœurs, les esprits, et bien plus encore. Plongez profondément dans la sensation « je suis » et vous trouverez. Comment retrouvez-vous une chose égarée ou oubliée ? Vous la gardez présente à l’esprit jusqu’à ce qu’elle vienne à vous. La sensation d’être, du « je suis », est la première à émerger. Demandez-vous d’où elle vient, ou contentez-vous de la contempler avec calme. Lorsque le mental se fixe, immobile, sur « je suis » vous entrez dans un état que vous ne pouvez exprimer mais que vous pouvez expérimenter. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’essayer sans relâche. Après tout, cette sensation « je suis » vous est toujours présente, mais vous y avez greffé toutes sortes de choses : corps, sentiments, pensées, opinions, possessions intérieures ou extérieures, etc… A cause d’elles, vous vous prenez pour ce que vous n’êtes pas.

Question : Mais alors que suis-je ?

Maharaj : Il vous suffit de savoir ce que vous n’êtes pas. Vous n’avez pas besoin de savoir ce que vous êtes. Car tant que connaissance signifie description en fonction de ce qui est déjà connu, perceptions ou concepts, il ne peut y avoir connaissance soi, car ce que vous êtes ne peut être décrit que comme une négation de tout. Tout ce que vous pouvez dire c’est : » je ne suis pas ceci, je ne suis pas cela », vous ne pouvez raisonnablement dire : « Voilà ce que je suis ». Cela n’a tout simplement aucun sens. Ce que vous pouvez désigner par « ceci » ou « cela » ne peut pas être vous. Pas plus que vous ne pouvez être « quelque chose » d’autre. Vous n’êtes rien d’imaginable. Cependant, sans vous, il ne peut y avoir ni perception ni imagination. Vous observez vote cœur sentir, votre mental penser, votre corps agir ; le fait même de percevoir montre que vous n’êtes pas ce que vous percevez. Peut-il y avoir expérience ou perception sans vous ? Une expérience « doit appartenir à « . Quelqu’un doit venir la réclamer comme sienne. Sans l’expérimentateur l’expérience n’a pas de réalité. C’est l’expérimentateur qui donne sa réalité à l’expérience. De quelle valeur serait pour vous une expérience que vous ne pourriez pas avoir ?

Question : La sensation d’être expérimentateur, la sensation du « je suis », n’est-ce pas aussi une expérience ?

Maharaj : Evidemment toute chose expérimentée est une expérience. Et chaque expérience manifeste son expérimentateur. La mémoire crée l’illusion de la continuité. En réalité chaque expérience a son propre expérimentateur et l’impression d ‘identité est due au facteur commun qui est à la racine de toute relation expérience/expérimentateur. Identité et continuité ne sont pas la même chose. De même que chaque fleur possède sa couleur propre, mais que toutes les couleurs sont causées par la même lumière, des expérimentateurs apparaissent dans la conscience pure indivisée et indivisible, séparés dans la mémoire, identiques dans leur essence. Cette essence est la racine, la base, la possibilité intemporelle et non-spatiale pour toute expérience d’apparaître.

Question : Comment puis-je l’atteindre ?

Maharaj : Vous n’avez pas à l’atteindre, vous l’êtes. Cela viendra à vous si vous lui donnez une chance. Débarrassez-vous de votre attachement à l’irréel et le réel prendra sa place rapidement sans heurt. Cessez d’imaginer que vous exister, ou que vous faites ceci ou cela, et vous réaliserez que vous êtes la source et le cœur de tout chose. Il vous viendra alors un grand amour qui ne sera ni un choix, ni une prédilection, ni un attachement, mais un pouvoir qui rend toute chose aimable et digne d’amour.

Fleches-7

Je vends ce livre , alors clic ici 

http://bibliothequecder.unblog.fr/2015/01/07/je-suis-de-nisargadattta/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54