09 janvier 2015 ~ 0 Commentaire

L’ART DE LA JOIE

téléchargement (3)

  • Editeur :    Viviane Hamy
  • Date de parution :    197701images (5)
  • Genre :   Roman
  • 636   pages

 

MOT de l’EDITEUR

Il était une fois une enfant, Modesta, née le 1er janvier 1900, dans un monde frustre et rapidement englouti… Non, L’Art de la joie résiste à toute présentation. Roman d’apprentissage, il foisonne d’une multitude de vies. Roman des sens et de la sensualité, il ressuscite les élans politiques qui ont crevé le XXe siècle. Ancré dans une Sicile à la fois sombre et solaire, il se tend vers l’horizon des mers et des grandes villes européennes…  » Pourquoi faut-il lire ce livre ? Parce qu’il est un hymne à la joie. A la joie la plus simple qui soit, celle qui émane de la conscience et de l’acceptation sereine de sa propre existence et de celle des autres, personnes et choses, sans lesquelles le bonheur serait absolument impossible. Le XXe siècle, époque de tragédies horribles et d’esprits brillantissimes, se révèle sous un angle différent et les événements qui le caractérisent – guerres et révolutions, sciences et techniques, art et philosophie – portent les stigmates d’une seule femme, Modesta, qui assume les espoirs et la volonté de toutes les autres.  » Luca Orsenigo, Corriere della sera. 

Un mot sur l’auteur :     Goliarda Sapienza

AVT_Goliarda-Sapienza_6047

Née à : Catane ( Sicile) , 1924
Morte à : Rome en 1996

Goliarda Sapienza était une comédienne et écrivain italienne contemporaine.

Elle est née dans une famille socialiste anarchiste sicilienne. Son père, avocat, fut une figure importante du socialisme sicilien jusqu’à l’arrivée des fascistes et sa mère était directrice du Grido del popolo (Le Cri du peuple), le journal de la section turinoise du Parti socialiste dont Antonio Gramsci était un des rédacteurs.

En 1940, une bourse d’étude permit à Goliarda Sapienza d’entrer à l’Académie d’art dramatique à Rome. Dans les années qui suivirent, elle se produisit régulièrement sur les scènes de théâtre, entre autres dans des pièces de Luigi Pirandello. Tardivement, elle enseigna la comédie au Centre expérimental de cinématographie de Rome.

Son roman L’Art de la joie, écrit entre 1967 et 1976, est considéré comme une œuvre majeure de la littérature italienne contemporaine. Il suscita pourtant énormément de réticence de la part des éditeurs italiens pour son contenu contestataire et féministe. Il ne fut publié en italien qu’en 1998, après la mort de son auteur.

Elle a publié quatre romans qui font partie d’un cycle autobiographique : Lettera aperta (Lettre ouverte, 1967), Il filo di mezzogiorno (Le fil de midi, 1969), L’Università di Rebibbia (L’Université de Rebibbia, 1983), Le certezze del dubbio (Les certitudes du doute, 1987). Elle a laissé de nombreux ouvrages inédits.

RESUME du livre  :   

C’est un grand roman qui nous emporte, une fresque historique et familiale à nous perdre tant il est dense, fort de ses 600 pages qui nous font traverser le 20eme siècle en Sicile, par la voix d’une narratrice/héroïne qu’on n’oubliera pas de si tôt. La vie d’une femme sicilienne hors du commun, hors des limites, hors du temps. On se sent vivre et palpiter à travers ses aventures en tout genre. Un beau et gros livre.. Le mal réside dans les mots que la tradition a voulus absolus, dans les significations dénaturées que les mots continuent à revêtir. Le mot amour mentait, exactement comme le mot mort. 

EXTRAIT DU LIVRE –    L’art de la Joie    – page 219 

 Cette espèce de fugue dansée, précédée du petit mouchoir blanc m’enchantait le regard comme au cirque le costume pailleté de l’écuyère. Elle se défoulait et je pensais, je l’arrête ? Je lui donne une paire de gifles et la renvoie chez elle ? Et Ippolito ? Qu’est-ce que je fais d’Ippolito ? Et puis au fond elle est mignonne et, même si c’est à sa façon, elle combat pour sa folle volonté de vie comme je l’ai fait autrefois. Ce n’était pas une lâche comme je l’avais pensé. A sa façon, chère Gaia, elle sait qu’elle est nécessaire à la bonne marche de la maison et elle nous fermé la bouche ; échec et mat……..

Prix de vente :     22,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54