06 janvier 2015 ~ 0 Commentaire

L’HOMME, LE BIEN, LE MAL

téléchargement

  • Editeur :    Stock
  • Date de parution : 2008
  • Genre :   Essai
  • 397   pages

 

MOT de l’EDITEUR 

 » Si Dieu n’existe pas, alors tout est permis « , faisait dire Dostoïevski à l’un de ses personnages. Est-ce vrai ? A-t-on besoin de Dieu pour fonder une morale, pour élaborer les règles du vivre-ensemble ? Une approche pluridisciplinaire faisant appel à la philosophie, aux sciences humaines, à l’ethnologie et aux neurosciences permet-elle d’élaborer une éthique délivrée des commandements révélés mais soucieuse de s’enraciner dans des principes ? L’essai d’une morale sans transcendance qui est ici proposé parcourt tous les grands domaines où il est nécessaire et urgent de voir clair pour agir de façon  » raisonnable et humaine « , pour reprendre des adjectifs qu’affectionne Axel Kahn. 

Un mot sur l’auteur :     Axel Kahn

kahn_a-a3e4d

Axel Kahn, né le 5 septembre 1944 au Petit-Pressigny (Indre-et-Loire), est un scientifique, médecin généticien et essayistefrançais. Directeur de recherche à l’INSERM et ancien directeur de l’Institut Cochin, il a été également le président de l’université Paris Descartes (2007-2011). Axel Kahn est surtout connu du grand public pour la vulgarisation scientifique qu’il fait depuis de nombreuses années et ses prises de positions sur certaines questions éthiques et philosophiques ayant trait à la médecine et aux biotechnologies, en particulier au clonage ou aux OGM, notamment en raison de son travail au sein du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) de 1992 à 2004. Auteur de très nombreux livres de vulgarisation et de réflexion, notamment philosophique et éthique. Il a été le fondateur et le rédacteur en chef, de 1986 à 1998, de la revue franco-québécoise Médecine/sciences.

RESUME du livre  :  

Axel Kahn nous donne à travers cet ouvrage ses réflexions sur la morale relative aux problèmes se posant de la naissance à la mort: l’embryon, le clonage, la violence, la sexualité, la science, l’euthanasie…

Ces réflexions reprennent une tradition philosophique ancienne, celle du dialogue, qui a l’avantage d’apporter des contre-arguments et de faire avancer la pensée de manière claire et pourtant profonde.
Cet ouvrage apparaît à bien des égards indispensable en ces temps où la science, la bioéthique, la politique semblent de plus en plus oublier l’humain et la morale. 

EXTRAIT DU LIVRE – L’homme, le bien, le mal    – page 109  

 L’extraordinaire richesse de la vie animal est de mieux en mieux reconnue et admise. Un paramètre important, fondamental au plan philosophique, en est celui de la passion, je puis vous confirmer – mais en doutiez-vous ? – que l’animal n’est pas une machine déterminée, qu’il manifeste une fantaisie dont je suis incapable de vous dire exactement à quoi elle correspond. Je sais, cependant, que lorsque je prive l’animal de la possibilité d’exprimer cette fantaisie, l’oiseau de voler dans le ciel, le cheval de se rouler dans la prairie, je crée des signes de stress et toutes les apparences de la tristesse, éventuellement d la douleur lorsque la contrainte que j’impose est trop forte.…

Prix de vente :     17,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54