11 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

LA GUERISON INTERIEURE

couvert-guerison-interieure

  • Editeur :    DU CRAMimages (5)
  • Date de parution :    2007
  • Genre :   Psycho-développement
  •  233  pages

 

MOT de l’EDITEUR

Le 29 octobre 1999, Colette Portelance apprend qu’elle est atteinte d’une maladie «incurable». Ce diagnostic et surtout les souffrances physiques et psychiques causées par cette épreuve ont complètement transformé sa vie. Acharnée pendant des années à vouloir guérir son corps, c’est vers la guérison intérieure que la vie l’a conduite et qu’elle a trouvé la paix et la sérénité qu’elle recherchait.

Ce livre, vibrant du témoignage vécu d’une personne qui a beaucoup souffert, répond à des questions que se posent la plupart de ceux qui sont affectés par une épreuve difficile à traverser : maladie, dépression, épuisement professionnel, dépendance, perte d’un être cher, d’un emploi, de capacités, échec, impuissance, rejet, abandon, humiliation, trahison, etc.

Tous se demandent un jour ou l’autre :

  • Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça?
  • Suis-je le créateur de ce qui m’arrive?
  • Dieu existe-t-il ? Si oui, y est-il pour quelque chose dans l’avènement de cette épreuve?
  • Dois-je parler de mes souffrances pour m’en libérer?
  • Comment soulager mes douleurs et celles qui sévissent partout dans le monde?
  • À quoi sert cette souffrance ?
  • A-t-elle un sens?

Le sens, nous dit l’auteur, je l’ai trouvé, entre autres, dans le sentiment profond que, par mon vécu, j’étais liée à tous ceux qui souffrent. C’est donc pour eux et pour tous ceux qui les aident que j’ai écrit ce livre avec l’espoir que mon expérience rejoigne la leur et que ce qui a favorisé et favorise encore ma guérison intérieure leur apporte la conviction qu’il est toujours possible d’espérer un soulagement.

Un mot sur l’auteur :     Colette Portelance

photo-colette-portelance-couleur

Colette Portelance est née en 1943 dans une petite ville québécoise d’un père cultivateur qui lui a communiqué son amour de la nature et d’une mère institutrice. Influencée par l’enthousiasme de cette dernière pour sa profession, elle décide très jeune qu’elle consacrera sa vie à l’enseignement. Après avoir obtenu un Brevet A de l’École Normale de Valleyfield, elle entreprend donc sa carrière dans sa ville natale où elle enseigne pendant dix-huit ans aux adolescents tout en poursuivant à temps partiel ses études à l’Université de Montréal. En 1982, elle quitte le Québec avec sa famille pour aller compléter un doctorat à l’Université de Paris. A son retour, trois ans plus tard, elle fonde le Centre de Relation d’Aide de Montréal (CRAM) et crée une approche humaniste de la relation d’aide : l’Approche non directive créatrice (ANDC). Elle consacre les années qui suivent à la formation des thérapeutes non directifs créateurs tout en donnant conférences et séminaires au Québec et en Europe. C’est au cours de ces années qu’elle écrit ses six premiers ouvrages maintenant bien connus. Pour des raisons de santé, elle décide d’interrompre sa carrière au CRAM en octobre 1999. Au cours des sept années suivantes, elle partage son temps entre le Costa Rica où, au cœur de la nature, elle se dédie à l’apprentissage de la langue espagnole, la France où elle comble son besoin de vie culturelle et son très cher Québec où elle est toujours heureuse de retrouver ceux qu’elle aime : ses quatre enfants et ses sept petits-enfants, sa famille et ses nombreux amis. Ce n’est qu’en 2006 que Colette Portelance décide de reprendre la plume pour écrire son plus récent ouvrage, La guérison intérieure un sens à la souffrance, un livre dans lequel chacun pourra trouver le chemin qui mène au cœur de la vie, celui de la paix, de la sérénité et de l’amour.

RESUME du livre  :   

Le livre que vous tenez en main est un hymne à la paix intérieure comme à la paix dans le monde. L’auteur nous propose des outils accessibles et efficaces pour dissoudre les guerres qui nous rongent intérieurement ou sévissent autour de nous. 

EXTRAIT DU LIVRE –   La guérison intérieure   – page 145  

L’image qui surgit d’une sensation physique n’est pas l’effet du hasard. Cela apparaît évident puisqu’elle naît de notre propre corps. Elle est donc le langage non verbal de Notre inconscient corporel. C’est pourquoi nous ne pouvons pas l’ignorer. Nous devons laisser émerger d’elle soit une émotion, soit un sens, soit les deux. Il est fondamental ici de différencier la recherche de sens et la recherche de faits ou de situations qui, dans le passé, ont provoqué le refoulement de certaines émotions ou de certains besoins. La recherche de faits précis peut satisfaire le mental sans libérer la caverne des souffrances qu’elle renferme. Dans cette démarche, il importe de libérer le corps et le psychisme d’un refoulé qui empêche l’énergie vitale de circuler normalement et qui cause des problèmes de santé physique et de santé psychique…..

Prix de vente :     12,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54