04 décembre 2014 ~ 0 Commentaire

LE SENS DU BONHEUR de Krishnamurti

Krishnamurti-Juddi-Le-Sens-Du-Bonheur-Livre-867008289_ML

  • Editeur :    STOCK
  • Date de parution :    1964
  • Genre :   Spiritualité
  • 366   pages

 

MOT de l’EDITEUR

 

L’enseignement de Krishnamurti repose sur la conviction que les transformations de la société ne peuvent se faire qu’au terme d’une transformation des individus. Critique vis-à-vis des religions et des sectes, Krishnamurti n’a eu de cesse de répéter que le bonheur passe par le refus de tout type d’autorité. C’est le sens des multiples conférences qu’il a données pendant des dizaines d’années, partout dans le monde. « Dès l’instant où vous suivez quelqu’un, vous cessez de suivre la Vérité ». Le Sens du bonheur – un best-seller mondial – nous permet de voir le monde autrement. Sans parti pris, universelle, la parole de Krishnamurti nous fait découvrir les racines mêmes de nos problèmes personnels et de ceux de la société où nous vivons. Il nous apprend l’art de voir et d’écouter avec notre coeur. Et à découvrir la Venté qui est en nous. 

Un mot sur l’auteur :     Krishnamurti

AVT_Jiddu-Krishnamurti_5901Jiddu Krishnamurti (1895-1986) était un grand philosophe et sage indien du XXe siècle. Jiddu Krishnamurti, sage et penseur inclassable, est né en Inde, dans une famille de brahmanes de dix enfants. Son père faisant partie de la Société Théosophique, Jiddu est remarqué à l’âge de 14 ans par le théosophe Charles W. Leadbeater. La Société Théosophique voit alors en lui une incarnation de « l’Instructeur Mondial », le Seigneur Maitraya, ainsi que l’avait annoncé Helena Petrovna Blavatsky en 1889. Annie Besant, présidente de la section européenne de la Société Théosophique, prend alors en main son éducation, en Inde, à Londres et même à Paris et l’installe à la tête de l’Ordre International de l’Etoile d’Orient à l’âge de 16 ans.

Jiddu Krishnamurti devient vite un penseur de grande envergure, ne relevant d’aucune religion ou doctrine philosophique. Il ne croit pas à l’existence des « Maîtres », et déteste être l’élu que les théosophes veulent faire de lui. Il récuse donc avec fermeté son rôle messianique et annonce en 1929, devant un auditoire de 3000 personnes, la dissolution de l’Ordre de l’Etoile d’Orient, provoquant une grande confusion dans le mouvement théosophique.

« Citoyen du monde », il voyage beaucoup pour enseigner sa pensée, aux Etats-Unis, où il réside et meurt, en Angleterre, en Suisse (rencontres estivales de Saanen), en Inde. Les textes de ses conférences ont été rassemblés dans une soixantaine de volumes.

RESUME du livre  :   

Le sens du bonheur nous permet de voir le monde autrement. Sans parti pris, universelle, la parole de Kishnamurti nous fait découvrir les racines mêmes de nos problèmes personnels et ceux de la société qui nous entoure ; Il nous apprend l’art de voir et d’écouter avec notre cœur ; Et à découvrir la Vérité qui est en nous. 

EXTRAIT DU LIVRE –    Le sens du bonheur     – page 155  

 L’un des problèmes de base auquel le monde est confronté est celui de la coopération. Que veut dire le mot « coopération » ? Coopérer, c’est faire des choses ensemble, les construire ensemble, les ressentir ensemble, c’est avoir un objectif commun de manière à pouvoir travailler ensemble librement. Mais les gens sont généralement peu enclins à collaborer naturellement, facilement, avec bonheur ; ils ne le font que contraints et forcés par divers modes de persuasion ; ka menace, la peur, le châtiment, la récompense ; C’est une pratique répandue dans le monde entier….

Prix de vente :     12,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54