05 novembre 2014 ~ 0 Commentaire

LE PALAIS DES PLAISIRS DIVINS

le-palais-des-plaisirs-divins-413864-250-400

  • Editeur :    Belfond
  • Date de parution :    2003
  • Genre :   Roman
  • 804   pages

 

MOT de l’EDITEUR

 Chine, 1899. Alors que les puissances occidentales se disputent le contrôle de la Mandchourie, la société secrète des Boxers attise les sentiments xénophobes et fomente un vaste soulèvement contre les « diables » étrangers.

À Shishan, l’heure est à l’insouciance. Tandis que les membres de la communauté anglaise s’apprêtent à fêter l’achèvement du chemin de fer, la jeune Helen Frances succombe au ténébreux Henry Manners et s’initie clandestinement aux charmes vénéneux de l’Orient.
Mais, dans le Palais des plaisirs divins, la luxueuse maison close de la ville, de sombres conspirations s’organisent. Espions, trafiquants d’armes, marchands, missionnaires, honnêtes citoyens ou aventuriers, tous les Occidentaux sont menacés. Et, quand Shishan basculera dans le chaos, Helen Frances, Henry et les autres devront faire de terribles choix pour sauver leur vie… 

Un mot sur l’auteur :     Adam Williams

AVT_Adam-Williams_1937Nationalité : Royaume-Uni - Né à : Hong Kong , 1953

Adam Williams, dont la famille vit en Chine depuis quatre générations, est né à Hong Kong en 1953. Spécialiste de l’Extrême-Orient, il s’est installé à Pékin en 1985 avec sa femme, d’origine chinoise, et leurs deux enfants.

Directement inspiré de l’histoire de ses arrière-grands-parents, médecins missionnaires émigrés d’Edimbourg en Chine à la fin du XIXe siècle, Le Palais des plaisirs divins est son premier roman.  

RESUME du livre  :  

Dans un empire en pleine décadence, le destin exceptionnel d’une héroïne romantique prise dans la tourmente d’une passion destructrice … Une formidable saga historique qui mêle amour, aventure et intrigues, un Autant en emporte les vents au goût d’opium. Chine, 1899. Alors que les puissances occidentales se disputent le contrôle de la Mandchourie, la société secrète de Boxers attise les sentiments xénophobes et fomente un vaste soulèvement contre les  » diables  » étrangers. A Shishan, l’heure est à l’insouciance. Tandis que les membres de la communauté anglaise s’apprêtent à fêter l’achèvement du chemin de fer, la jeune Helen Frances succombe au ténébreux Henry Manners et s’initie clandestinement aux charmes vénéneux de l’Orient. Mais, dans le Palais des plaisirs divins, la luxueuse maison close de la ville, de sombres conspirations s’organisent. Espions, trafiquants d’armes, marchands, missionnaires, honnêtes citoyens ou aventuriers, tous les Occidentaux sont mencés. Et, quand Sishan basculera dans le chaos, Helen Frances, Henry et les autres devront faire de terribles choix pour sauver leur vie … 

EXTRAIT DU LIVRE –    Le palais des plaisirs divins                – page 309 

 Le mandarin rayonnait de bonhomie. Il accueillit les révérences des dames avec plaisir, dévisagea les religieuses d’un air amusé. Il s’inclina lui-même avec grâce devant Mrs Airton, en signe de respect envers son vieux compagnon de discussion, le Daifu. Il tendit distraitement la main à Delamere et à Cabot et s’arrêta un long moment devant Helen Frances, l’examinant sans vergogne des pieds à la tête. Puis il adressa une réflexion à Henry Manners, qui fit éclater celui-ci de rire, sourire le docteur et rougir violemment Tom Cabot.

Prix de vente :     20,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54