31 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

HITCHCOCK – Histoires à claquer des dents

histoires_a_claquer_des_dents_dalfred_hitchcock-1361099103-557-d_pic

  • Editeur :    France Loisirs
  • Date de parution :    1976
  • Genre :   Suspens
  • 303   pages

 

MOT de l’EDITEUR

Anthologie comptant quinze récits à faire peur…. Une femme, qui a tué autrefois son frère par accident… Une autre femme découvre dans le journal que le portrait robot d’un assassin ressemble fort à  celui de son mari… Une petite fille éprouve une soudaine antipathie pour sa mère… Pour se venger de l’infidélité de sa femme, un savant de la NASA met sur pied une épouvantable machination contre le séducteur…. Quinze récits qui vous entraîneront dans des aventures cauchemardesques sous la tutelle du maître su suspens 

Un mot sur l’auteur :     Alfred Hitchcock

220px-Hitchcock,_Alfred_02Alfred HitchcockSir Alfred Joseph Hitchcock, est un réalisateur britannique, également producteur et scénariste decinéma, né le 13 août 1899 à Leytonstone et mort le 29 avril 1980 à Bel Air à Los Angeles.

Après une carrière à succès au Royaume-Uni son pays natal à l’époque du cinéma muet et au début du cinéma sonore, Hitchcock part s’installer à Hollywood. Le 20 avril 1955, il acquiert la citoyenneté américaine1, mais il conservera sa citoyenneté britannique, qui lui permettra, au soir de sa vie, d’être anobli par la Reine.

Au cours de ses quelque soixante années de carrière, il réalise cinquante-trois longs métrages, dont certains comptent, tant par leur succès public que par leur réception et leur postérité critiques, parmi les plus importants du septième art : ce sont, entre autres, Les 39 MarchesLes EnchaînésFenêtre sur courSueurs froidesLa Mort aux troussesPsychose, ou encore Les Oiseaux.

RESUME du livre  :  

Sous la tutelle du grand maître du suspense, quinze récits à faire frémir qui vous entraînent tour à tour dans un palais de spectres, une fusée spatiale, devant un peloton d’exécution et même jusqu’en l’an 2020. 

EXTRAIT DU LIVRE –    Histoires à claquer des dents         – page 67  

 J’essayais désespérément de gravir une échelle de velours qui fléchissait sous mon poids. C’était terriblement difficile, mais je devais tout faire pour y réussir. Et une voix ne cessait de m’encourager de très loin. Soudain, le velours se déchira, la voix devin distincte, et tout s’illumina. Le visage d’Ernie était si proche du mien que je distinguais les pores de s apeau hâlée. Il était penché vers moi, ses mains plaquées sur le lit de chaque côté de mes épaules. J’éprouvai un indicible soulagement, et des larmes roulèrent sur mes joues………

Prix de vente :     8,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54