29 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

JESSIE de St. KING

17888_900381

  • Editeur :    Albin Michel
  • Date de parution :    1993
  • Genre :   Suspens
  • 389   pages

 

MOT de l’EDITEUR 

Depuis dix-sept ans, Jessie, épouse de l’avocat Gerald Burlingame, doit subir ses jeux sexuels pervers. Mais cette fois, c’en est trop. Enchaînée sur son lit par des menottes qui lui enserrent les poignets, Jessie refuse de se laisser faire et quand son mari tente de la violer, elle lui donne un coup qui l’envoie au tapis. Il ne s’en relèvera pas. Jessie reste à moitié inconsciente.

Parfois, elle entend des voix qui lui rappellent des épisodes de sa vie passée, comme pour la punir d’avoir tué son mari. Dans ses souvenirs, elle revoit Ruth, sa copine d’université, puis cette fameuse éclipse de juillet 1963 où son père s’était amusé avec elle à un drôle de jeu.

Lorsqu’elle aperçoit face à elle un étrange visiteur à la mallette en peau humaine, il ne semble pas cette fois sortir d’un songe. La panique la gagne. Jessie arrivera-t-elle à se libérer et à sauver sa vie ? 

Un mot sur l’auteur :     Stephen King

220px-Stephen_King,_ComiconStephen Edwin King, plus connu sous le nom de Stephen King, , est un écrivain américain né le 21 septembre 1947 à Portland, dans le Maine (États-Unis).

Longtemps dédaigné par les critiques littéraires et les universitaires car considéré comme un auteur « populaire », il a acquis plus de considération depuis les années 1990 même si une partie de ces milieux continue de rejeter ses livres. Il a souvent été critiqué pour son style familier, son recours au gore et la longueur jugée excessive de certains de ses romans. À l’inverse, son sens de la narration, ses personnages vivants et colorés, et sa faculté à jouer avec les peurs des lecteurs ont toujours été salués. Au-delà du caractère horrifique de la plupart de ses livres, il aborde régulièrement les thèmes de l’enfance et de la condition de l’écrivain, et brosse un portrait social très réaliste et sans complaisance des États-Unis à la fin du XXe siècle et au début du siècle suivant.

Il a remporté de nombreux prix littéraires dont treize fois le prix Bram Stoker, sept fois le prix British Fantasy, cinq fois le prix Locus, quatre fois le prix World Fantasy, et une fois le prix Hugo et l’O. Henry Award. Il a reçu en 2003 la médaille de la National Book Foundation pour sa remarquable contribution à la littérature américaine et, en 2007, l’association des auteurs de romans policiers américains Mystery Writers of America lui a décerné le titre de « grand maître ». Ses ouvrages ont souvent été adaptés pour le cinéma ou la télévision avec des fortunes diverses, parfois avec sa contribution en tant que scénariste et, à une seule reprise, comme réalisateur.

RESUME du livre  :  

Un long monologue intérieur de 400 pages qui parvient, grâce au talent sans pareil de King, à nous tenir en haleine … Terreur psychologique, épouvante sexuelle, voyage dans la culture pop, Jessie est une nouveau petit chef d’œuvre du plus grand écrivain populaire vivant. 

EXTRAIT DU LIVRE –    Jessie                 page 213  

 Ce côté sombre de sa personnalité avait maintenant disparu. Les lettes que Jessie recevait d’Arizona étaient celles, banales et ennuyeuses, d’une vieille dame qui vit pour son bingo du jeudi soir et revoit en ses années de mère élevant ses enfants une période heureuse et calme. Visiblement, elle ne se rappelait pas avoir hurlé un jour que si Maddy oubliait une nouvelle fois d’envelopper ses tampons usagés dans du papier toilette avant de les jeter à la poubelle, elle la tuerait ; elle ne se rappelait pas le dimanche matin où, sans que Jessie comprenne jamais pourquoi, elle s’était précipitée dans sa chambre, lui avait jeté une paire de talons hauts à la figure et était repartie aussi vite qu’elle était entrée…….

Prix de vente :     10,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54