28 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

PRENDS GARDE AU LOUP

téléchargement

  • Editeur :    Julliard
  • Date de parution :    1992
  • Genre :   Roman
  • 274   pages

 

MOT de l’EDITEUR

Toni n’était pas né pour grandir. Il était né pour l’enfance et les rêves. Il était né pour l’amour de Maï. Lorsque le petit Prince des marais emportait sa jolie cousine sur son chaland, le temps s’arrêtait…

Puis Maï avait grandi. Et Maï l’avait trahi… À dix-sept ans, sa vie est fichue. Il se demande comment il va s’occuper jusqu’à la fin du monde.
Solitaire, jaloux, écorché vif, Toni inspire la méfiance. À sa famille, à son seul ami, à Maï. La vie l’expulse. Alors, il part. Pour anéantir son enfance. Pour se perdre. Pour mourir… ou ne pas mourir. Espérant qu’un jour Maï lui reviendra…
Souffrance, folie, morsure éternelle de la jalousie, bonheur… Que lui concédera le destin ? 

Un mot sur l’auteur :     Yann Qieffélec

AVT_Yann-Queffelec_895 Né(e) à : Paris , le 4/09/1949 Yann Queffélec est un écrivain français né à Paris le 4 septembre 1949. Il est le fils de l’écrivain breton Henri Queffélec et le frère de la pianiste Anne Queffélec ; il a été marié à la pianiste Brigitte Engerer, avec qui il a eu une fille.

Bien qu’il vive encore à Paris, il a gardé de fortes attaches en Bretagne notamment à l’Aber-Ildut.
Amoureux de la mer et de sa Bretagne il fut stagiaire dès 1962 puis moniteur à la célèbre école de voile Jeunesse et Marine et il a pu naviguer avec Éric Tabarly. « École de la mer, Jeunesse et Marine est aussi l’école de la liberté maîtrisée, donc l’école de soi. Qu’apprend-on, sans même y penser ? À se voir moins petit, à se vouloir moins frimeur. À conjurer la tendance naturelle à méjuger autrui comme à se méjuger. » C’est avec ces mots qu’il préfaça le livre sur Jeunesse et Marine « Jeunesse et Marine, Ecole de Mer, Ecole de Vie »[1]. Il évoque d’ailleurs cette école de voile – école de mer à laquelle il fut très attaché dans la biographie qu’il a consacrée à Eric Tabarly[2].

Il entame sa carrière d’écrivain en éditant à 32 ans une biographie de Béla Bartók. Quatre ans plus tard, il reçoit le prix Goncourt pour son roman Les noces barbares. Il est l’auteur de nombreux romans et d’un recueil de poèmes. Il y décrit des personnages passionnés en mal d’amour. Il écrit aussi des paroles de chansons, notamment pour Pierre Bachelet.

En 1998, il anime sur internet la création d’un roman interactif Trente jours à tuer. Il a été chroniqueur pour l’émission de France 2 : Pourquoi les manchots n’ont-ils pas froid aux pieds ?.

RESUME du livre  :  

A quoi bon grandir ? Telle est la question que se pose Tony, un enfant dont le seul désir ici-bas semble être l’amour qu’il porte à sa cousine Maï. Ils vivent aux Angéliques, une maison située dans les marais de Sphaignes et comme publiées des temps. Est-ce l’amour frustré qui tue chez Tony l’innocence et la fantaisie ? Est-ce le clan familial replié sur des maux inavouables et qui craint de voir Tony lui échapper ? Si Maî l’aimait Toni pourrait s’accepter lui-même, accepter les mystères et la honte ; Comment savoir avec Maï ? Et si jamais elle préférait Julius. Drame de la solitude, de la jalousie qui ronge t rend fou, Prends garde au loup met en scène les jeux périlleux de l’amour et du désir. Quant au loup, c’est le mal sans visage à l’affût dans chaque instant. C’est le mal qu’on nous veut, celui que nous sommes. 

EXTRAIT DU LIVRE –    Prends garde au loup                 page 182  

 Lucien regardait sa femme et son fils côte à côte, passagers d’un train censé parvenir à destination. Quelle drôlerie les trains, les conversations dans les trains par-dessus les œufs dures et les tricots, le panier du chat, quelle drôlerie la chasse d’au rouge du signal d’alarme et les nourrissons braillards changé sur la banquette. Il se rappelait les conversations, toujours les mêmes, et toujours les mêmes trains, les mêmes oeufs durs, les mêmes nourrissons, sa voix se rappelait….

Prix de vente :     10,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54