28 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

DISPARUE DANS LA NUIT

206065270-disparue-dans-la-nuit

  • Editeur :    Grasset
  • Date de parution :    1994
  • Genre :   Roman
  • 240   pages + dossier sur l’auteur

 

MOT de l’EDITEUR
Léna, treize ans, fille unique du flic David Finiel qui a déserté le foyer familial, se venge à sa manière : mensonges, liaisons avec des marginaux, errances nocturnes, délinquance. Momo, jeune émigré des cités Nord de Marseille, roule à tombeau ouvert en direction du port avec, à ses côtés, Léna, la fille de ses rêves. Voiture volée, fille séquestrée, droguée, volée. Arraché à son égoïsme, David Finiel recherche sa fille désespérément et se tait, imaginant le sort réservé aux enfants disparus. Momo veut embarquer clandestinement pour le Maroc, mais sur le port l’attend son frère Karim, puissant dealer en prison par sa faute et tout juste libéré. Momo périra noyé dans un bassin de Marseille, Marseille ville-ogresse, exemple des nouvelles violences de la vie contemporaine. 

Un mot sur l’auteur :     Yann Qieffélec

AVT_Yann-Queffelec_895Né(e) à : Paris , le 4/09/1949 Yann Queffélec est un écrivain français né à Paris le 4 septembre 1949.

Il est le fils de l’écrivain breton Henri Queffélec et le frère de la pianiste Anne Queffélec ; il a été marié à la pianiste Brigitte Engerer, avec qui il a eu une fille. Bien qu’il vive encore à Paris, il a gardé de fortes attaches en Bretagne notamment à l’Aber-Ildut.

Amoureux de la mer et de sa Bretagne il fut stagiaire dès 1962 puis moniteur à la célèbre école de voile Jeunesse et Marine et il a pu naviguer avec Éric Tabarly. « École de la mer, Jeunesse et Marine est aussi l’école de la liberté maîtrisée, donc l’école de soi. Qu’apprend-on, sans même y penser ? À se voir moins petit, à se vouloir moins frimeur. À conjurer la tendance naturelle à méjuger autrui comme à se méjuger. » C’est avec ces mots qu’il préfaça le livre sur Jeunesse et Marine « Jeunesse et Marine, Ecole de Mer, Ecole de Vie »[1]. Il évoque d’ailleurs cette école de voile – école de mer à laquelle il fut très attaché dans la biographie qu’il a consacrée à Eric Tabarly.

Il entame sa carrière d’écrivain en éditant à 32 ans une biographie de Béla Bartók. Quatre ans plus tard, il reçoit le prix Goncourt pour son roman Les noces barbares. Il est l’auteur de nombreux romans et d’un recueil de poèmes. Il y décrit des personnages passionnés en mal d’amour. Il écrit aussi des paroles de chansons, notamment pour Pierre Bachelet.

En 1998, il anime sur internet la création d’un roman interactif Trente jours à tuer. Il a été chroniqueur pour l’émission de France 2 : Pourquoi les manchots n’ont-ils pas froid aux pieds ?.

RESUME du livre  :  

C’est un profond, un vibrant roman que nous offre Yann Queffélec, le plus réussi de son œuvre assurément, un livre rempli de véracité sociale et d’émotions, où une action policière haletante ne contrarie pas un raffinement psychologique très pointu… où le scénario très vif, mené comme un thriller, n’empêche pas un superbe jaillissement verbal, une justesse de dialogue, qui témoignent de la rigueur de son approche sociologique préalable. 

EXTRAIT DU LIVRE –   Disparue dans la nuit  – page 27  

 Parvenu quai d’Arenc il prit à gauche, longea le paquebot et partit garer la Ford à côté du brise-lames, hors de la zone éclairée. Il sortit, les clés dans son poing. Il se tint planqué, la peur aux tripes. Ça grouillait de keufs aux appareillages, surtout les bateaux d’Afrique. On entendait ronfler les moteurs sous pression. Le paquebot dressait une falaise blanche illuminée par les halogènes des grues qui finissaient le chargement. Un vent glacial charriait des odeurs de bouffe et Momo se représenta les nappes blanches de la salle à manger, le vin coulant dans les verres à pieds, les petits pains ronds sur les assiettes, les gros touristes attablés, dégueulasse, bourrés de pognon, de travellers et de préservatifs, les mêmes que ceux devant lesquels il sortait son zob aux terrasses du Vieux-Port….

Prix de vente :     10,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54