16 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

VOYAGE DE NOCE

001418032022807

 

  • Editeur : Plon   
  • Date de parution :    1994
  • Genre :  Vie de couple
  • 395  pages  + Dossier sur l’auteur

 

MOT de l’EDITEUR

Lors d’un été chaud, Ellen est séduite par les mensonges d’un jeune Américain, homme d’affaires de passage en Bretagne. Ellen se croit aimée, elle n’est que l’enjeu d’un pari.
Nick est pressé. Sa tante lui a légué sa fortune à condition qu’il se marie dans les plus brefs délais avec une Française. Sinon, une secte entrera en possession de l’héritage.
Dans la demeure située sur les collines de San Francisco, Ellen découvre les intrigues, les secrets et l’amitié ambiguë qui lient Nick à son meilleur ami, Robin, toujours présent. Celui-ci veut tout, la Française, l’argent et le bateau. Ils sont trois, l’un est de trop.
Pas une seconde de répit lors de ce Voyage de noces où sensualité, attirance intellectuelle et intérêts s’entremêlent et reflètent l’image d’un couple, d’une société et d’un continent.
Haletant, formidablement attachant, ce roman qui est aussi celui de ce siècle fou prouve que tout se paie dans la vie, même le bonheur.
Ah! Quel voyage!  

Un mot sur l’auteur :     Christine Arnothy

AVT_Christine-Arnothy_6614Né(e) à : Budapest (Hongrie) , le 20/10/1930

 

Née d’un père austro-hongrois et d’une mère germano-polonaise, Christine Arnothy est dès son enfance confrontée à trois langues : l’allemand, le français et le hongrois.

Elle a notamment écrit J’ai quinze ans et je ne veux pas mourir, qui raconte son histoire, jeune fille durant la Seconde Guerre mondiale.

Christine Arnothy vient s’installer en France, après avoir quitté la Hongrie en passant la frontière à pied avec ses parents. Les seuls biens qu’elle emmène avec elle sont cousus dans son manteau. Il s’agit des feuilles sur lesquelles elle a écrit ce qu’elle vivait durant la guerre à Budapest.

Elle a épousé Claude Bellanger fondateur du Parisien Libéré en 1964. Un coup de foudre les a unis lors de la remise à Christine Arnothy, en 1954, d’un prix littéraire, le « Grand Prix Vérité », parrainé par ce journal.
Christine Arnothy a également écrit pour le théâtre, la radio et la télévision.

Elle était proche du président François Mitterrand, qui fut l’un des compagnons de Claude Bellanger dans la Résistance.

Christine Arnothy publie également, durant les années 1980, trois romans noirs sous le nom de plume de William Dickinson,.  

RESUME du livre  :  

« Haletant jusqu’au bout, ce Voyage de noces à San Francisco d’une jeune Bretonne et d’un Américain énigmatique sous l’emprise d’un ami d’enfance démoniaque. » 

EXTRAIT DU LIVRE – Voyage de noce – page 263 

 La gorge serrée, Gabrielle attendait les photos. Le Rat ressentait les problèmes de ses maîtres. Les battants des portes le menaçaient, les chaises qu’on tirait brutalement le paniquaient, les pieds l’affolaient. Il se réfugiait dans sa corbeille et méditait sur l’existence fragile des êtres comme lui, livrés

A la fin d’une semaine pénible, Duval réunit quelques documents concernant les Mercedes louées ; Reinhards qui s’était annoncé arriva en fin de journée….

Prix de vente :     8,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54