13 octobre 2014 ~ 0 Commentaire

LE SANG DE LA DECHIRURE (L’épée de Vérité) T.3

terry-goodkind-le-sang-de-la-dechirure-l-epee-de-verite-tome-3-livre-862467240_ML

 

  • Editeur :    Bragelonne
  • Date de parution :    2004
  • Genre :  Fantasy
  • 544 pages

 

MOT de l’EDITEUR 

 La barrière qui séparait l’Ancien et le Nouveau Monde a été brisée. Des forces anciennes viennent assiéger les Contrées du Milieu. Des forces si terrifiantes que, la dernière fois qu’elles ont frappé, il y a 3000 ans, on n’a pu les repousser qu’en murant l’Ancien Monde à l’aide d’une barrière magique infranchissable. A présent celle-ci n’est plus, et Richard Rahl et Kahlan Amnell sont les seuls à pouvoir faire face aux puissances maléfiques qui vont déferler. Richard est le Sourcier de Vérité, mais il est aussi un sorcier de guerre, le premier depuis des millénaires. Quant à Kahlan, sa bien-aimée, elle se cache loin de lui, traquée par des fanatiques qui ont entrepris d’assassiner tous les possesseurs de magie. Ils se font appeler le Sang de la Déchirure, ils torturent et tuent des innocents en prétendant lutter contre le Mal. Alors que règnent la manipulation et la guerre, Richard devra tout faire pour empêcher une apocalypse d’une sauvagerie inimaginable : accepter le pouvoir qu’il a hérité de son père et utiliser toutes ses ressources magiques pour vaincre l’ennemi, sauver Kahlan et refermer le portail. 

Un mot sur l’auteur :     Terry Goodkind

f108a174d2ad0a209582d8.L._V183556214_SX200_Terry Goodkind est le nouveau prodige de la Fantasy américaine. En quelques mois, son cycle de L’Epée de Vérité est devenu un best-seller international, vendu à plus de 20 millions d’exemplaires. Pour la première fois depuis Terry Brooks, un auteur a de nouveau réussi l’exploit de réunir tous les publics sous sa bannière. Traîtrise, aventure, intrigue, amour, tous les ingrédients sont réunis dans ce cycle pour en faire la plus grande fresque de Fantasy depuis Tolkien. Né en 1948 à Omaha, Nebraska, Goodkind a d’abord intégré une école d’art de la ville pour se spécialiser dans la représentation de la faune et de la flore. Par la suite, il a opté pour une carrière de menuisier, avant de se consacrer à la fabrication d’instruments de musique, comme les violons, pour enfin s’intéresser à la restauration d’artéfacts rares et exotiques du monde entier. Toutes ces expériences ont contribué à faire de lui un écrivain à part entière et se retrouvent dans ses romans. En 1983, il part s’installer avec son épouse Jeri dans les montagnes boisées du nord-est américain qu’il aime tant, surplombant la mer. Il construira lui même sa maison où il finira dix ans plus tard par écrire La Première leçon du sorcier qui obtint un succès immédiat. Le dixième tome de cette série qui en comptera onze  est sorti  aux USA en juin 2006. Vous n’avez pas fini de rêver… 

RESUME du livre  :  

Je tends à penser que ce tome 3 est le vrai début de la saga. Les personnages et l’univers dans le quel ils évoluent sont bien plantés. Les pouvoirs et les faiblesses des uns et des autres sont connus. L’histoire peut enfin commencer. Une histoire profonde et universelle qui n’est pas celle de la lutte du bien contre le mal mais plutôt celle de la liberté et de la tolérance contre le fascisme et la dictature. Comme chez beaucoup d’auteurs anglo-saxons du moment (Gemmell mais aussi bien Brust, Feist et d’autres) les héros ne sont pas tous blanc-bleus loin de la… Richard Kahlan lui même doit se conduire comme un dictateur sans pitié si il veut résister à l’empereur et sauver la vie et la tradition de l’ancien monde. La mère inquisitrice est certes une femme amoureuse mais aussi une guerrière sans pitié quand et dès que le besoin s’en fait sentir. 

EXTRAIT DU LIVRE – Le sang de la déchirure – page 131 

 Le seigneur Rahl veut vous parler, dit un des gardes qui avaient croisé leurs piques devant la porte. Tous les autres « invités » étaient partis. Brogan s’était attardé pour voir si des dignitaires solliciteraient un entretien privé avec Rahl. La plupart s’étaient éclipsés sans demander leur reste. Certains, comme il l’avait prévu avaient tenté leur chance. Rabroués par les gardes, ils avaient fini par filer. Et le balcon aussi était désert.

Encadrant Lunetta, Brogan et Galtero, suivis par des gardes, approchèrent de l’estrade où le seigneur Rahl, assis dans le fauteil placé à droite de celui de la Mère Inquisitrice, les regardait avancer, l’air impassible. Il restait peu de soldats, puisqu’il n’y avait plus personne à contrôler ; Debout près de l’estrade, le général Reibisch semblait toujours tendu. Les deux colosses et les trois Mord-Sath n’avaient pas non plus relâché leur concentration. Le garn, toujours à son poste, riva ses yeux verts brillants sur les trois inconnus qui marchaient vers son ami….

Prix de vente :     20,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54