29 septembre 2014 ~ 0 Commentaire

LA DEROBADE de Jeanne Cordelier

!B1ijDcwCWk~$(KGrHqN,!hsE)p7J14IFBMe5hHU6z!~~_35

 

 

  • Editeur :    Club pour vous
  • Date de parution : 1976
  • Genre :  Prostitution
  • 402  pages

 

MOT de l’EDITEUR 

  »La Dérobade » est de ces livres qui résonnent longtemps. qui s’ancrent dans nos ânes, « tant la douleur est éternelle, et tant « l’espérance est violente », et tant le talent n’a pas d’âge « .
D’aucuns disent que la prostitution est un métier comme un autre – le plus vieux d’entre tous -, un espace de liberté, un droit… ancestral. On se rassure. On se ment.
Pour les autres – la majorité, osons-nous croire -, la prostitution relève de l’exploitation sexuelle des femmes, de la violation des droits de l’Homme. Lisons, relisons La Dérobade, la vérité est là, crue, amère. Elle est partout, dans ce style luxuriant, brûlant, dans ces mots exutoires, dans cette « révolte précieuse qui est parfais le seul signe de vie au fond de l’horreur ».  

Un mot sur l’auteur :     

220px-JeannecordelierNé(e) à : Paris , le 8 janvier 1944

Jeanne Cordelier, née à Paris en 1944, a débuté en littérature avec son roman La Dérobade, paru en 1976 chez Hachette littérature. En 1980, après le succès tant littéraire que commercial de ce premier livre, l’auteure quitte le milieu parisien de l’édition et son pays pour s’installer en Suède où elle a vécu 17 ans. 17 ans ponctués de voyages à travers le monde où elle a accompagné son mari, conseiller de la coopération internationale du développement. De leur union est né un fils, lequel a eu 20 ans en l’an 2000. Diplômée d’un certificat d’étude primaire, Jeanne Cordelier est une authentique autodidacte!

RESUME du livre  :    

La Dérobade est l’histoire d’une femme.
C’ est un témoignage sur la prostitution, sur la misère, sur les hommes… 

EXTRAIT DU LIVRE – La dérobade – page 133  

 Maintenant rhabille-toi, il va être l’heure de rentrer, la nuit tire à sa fin et n’en veux pas à France si elle ne t’a rien dit. Elle fait partie des anciennes. France, pas spécialement généreuse, France pas belle, jolie, jolie, pas malhonnête pour un rond, voleuse comme une pie, pas douce, douce pareille, pas vraiment brutale, violente, hagarde, la nuit où j’avais encore une fois, eu une embellie avec ce mec qui m’avait fait respirer la poudre magique, France folle furieuse, bacchante en délire, il avait camé sa copine, l’ordure, il avait osé lui faire renifler de la schnouf….

Prix de vente :     10,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54