27 septembre 2014 ~ 0 Commentaire

LOUIS XIV de Michel de Grèce

51NBw0KijZL._SY300_

 

 

  • Editeur :   Olivier Orban
  • Date de parution :    1979
  • Genre :  Histoire
  • 495  pages

MOT de l’EDITEUR

Triste histoire, finalement, que celle de cet homme superficiel qui a gâché par vanité les atouts de son jeu, ravagé l’Europe (le récit des dévastations commises en Allemagne explique, s’il ne l’excuse pas, que les Allemands se soient cru le droit de nous rendre la pareille), massacré les Hollandais, ruiné son pays.

Reste l’esthète, l’artiste, même s’il n’a pas toujours favorisé les meilleurs ; reste l’homme qui a préparé la Révolution en nivelant la noblesse. Il fallait bien les mettre au pas, ces privilégiés brouillons et susceptibles : mais on peut être sûr que Louis XIV aurait été surpris par le cours que l’histoire a suivi après sa mort.

 Michel de Grèce, Louis XIV – L’envers du soleil

 Un mot sur l’auteur :     Michel de Grèce

DEGRECEMichel de Grèce (en grec moderne : Μιχαήλ της Ελλάδας / Mikhaíl tis Elládas), prince de Grèce et de Danemark, est né le 7 janvier 1939 à Rome, en Italie. Membre de la famille royale de Grèce et descendant des Romanov et des Orléans, c’est unécrivain de langues française et anglaise ainsi qu’un historien. Son premier ouvrage Ma sœur l’histoire, ne vois-tu rien venir ? reçoit le prix Cazes en 1970. Mais c’est surtout grâce à ses nombreux romans historiques, fortement inspirés par son histoire familiale, que le prince parvient à se faire connaître. Le Rajah Bourbon, publié en 2007 aux Éditions Jean-Claude Lattès, raconte par exemple la formidable histoire d’un héritier du trône de France, fils caché du connétable de Bourbon, devenu Rajah indien et premier de la lignée des Bourbons des Indes. 

RESUME du livre  :  

Michel de Grèce est un descendant de Louis XIV. Il en dresse un portrait sans complaisance. Louis XIV est dépeint comme un homme complexé, conscient des lacunes de son éducation et de sa culture, et follement, éperdument jaloux des hommes qui ont plus de talent que lui : jaloux à en crever de Fouquet et de Guillaume d’Orange. Jaloux des Hollandais, peuple le plus riche et le plus avancé de l’époque. 

EXTRAIT DU LIVRE – LOUIS XIV – page 139 

Le conseiller Roquesaute, qui a suivi les conclusions de d’Ormesson, est exilé à Quimper sous une fausse accusation. L’avocat général Bailly, lui aussi, est exilé pour avoir menacé un des juges du déshonneur s’il obéissait au pouvoir. Le président Ponchartrain, qui a résisté aux pressions du chancelier Séguiez, ne pourra jamais transmettre sa charge à son fils auquel pendant dix-huit ans tout avancement sera refusé…

Prix de vente :     10,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54