23 septembre 2014 ~ 0 Commentaire

LES MARINES de Fr. d’Orcival

Les_Marines_corps_d_elite_de_l_US_Navy-13080213042007

 

 

  • Editeur :    Balland
  • Date de parution :    1972
  • Genre :  Biographie
  • 369  pages

 

MOT de l’EDITEUR 

  » les corps d’élite « 

On les appelle les  » nuques de cuir « , les  » chiens du diable « . Leur drapeau de pourpre porte l’ancre, l’aigle et le globe. Depuis deux cents ans, depuis le 10 novembre 1775, date de la fondation du Corps des Marines, ils n’obéissent qu’à une seule loi que personne n’a jamais osé mettre par écrit : la loi du sang. 

Un mot sur l’auteur :

francois d orcival 3François d’Orcival, de son vrai nom Amaury de Chaunac-Lanzac, est un journaliste et un homme de presse français, né le11 février 1942 à Aurignac

Il participe à des émissions politiques sur la chaîne d’information LCI et à Radio Courtoisie et est l’un des invités récurrents de l’émission N’ayons pas peur des mots sur i-Télé. Il est également de nouveau éditorialiste au Figaro-Magazine depuis 2006.

Président du Comité éditorial et membre du Conseil de surveillance de l’hebdomadaire Valeurs actuelles, François d’Orcival y publie des chroniques et des éditoriaux où il défend lelibéralisme, l’atlantisme et la construction européenne. Journaliste affichant des opinions de droite, il appelle, en 2007, à voter pour Nicolas Sarkozy7, puis pour les candidats UMP-majorité présidentielle aux législatives de juin 20078.

Il est également administrateur de la Revue des deux Mondes.

Le 23 juin 2008, il est élu au fauteuil d’Henri Amouroux dans la section Histoire et Géographie à l’Académie des sciences morales et politiques. 

RESUME du livre  :  

scènes de la vie et des combats du corps des marines des états-unis 

EXTRAIT DU LIVRE – LES MARINES – page 95  

 Dans son dos, le canon continue de tonner à Chapultepec. Il avise deux sections d’artillerie légère de campagne, placées en avant-garde pour dégager la route de Mexico.

-          Je vous désigne comme volontaires pour rejoindre mon unité, leur affirme Terrett sérieusement ; Nous allons à Mexico. Nous n’avons pas de temps à perdre. il y a encore quelques résidus mexicains dans les parages.

Prix de vente :     8,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

 

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54