29 août 2014 ~ 0 Commentaire

L’ENFANT OUBLIE de Br.Peskine

 

15694_1027870

  • Editeur :  FIXOT
  • Date de parution : 1995
  • Genre : Société
  • 218  pages  (écrit gros)

 

MOT de l’EDITEUR 

Thérèse, sa mère, a dix-sept ans quand naît Fabien, à Vierzon, un jour de 1972. Elle prétendra avoir été violée. Dès le départ, elle ne supporte pas ce bébé difficile, insomniaque et anorexique. Elle le frappe. Quand elle se met en ménage avec un ouvrier de l’usine de Porcelaine, Fabien a deux ans. Thérèse accouche d’un autre fils, Arnaud, qu’elle nourrit au sein et pour lequel elle cesse de travailler. Fabien, lui est frappé et va être constamment enfermé dans un séchoir, quand elle déménagera, Thérèse le laissera dans l’appartement.

On le retrouvera un mois plus tard, à demi-mort … Même adulte, marié, père de famille, Fabien tentera de renouer avec sa mère, lui pardonnant tout pour susciter chez elle un seul élan d’amour. En vain….

Un mot sur l’auteur :   Brigitte PESKINE 

Brigitte Peskine est une écrivain et scénariste française née le 30 décembre 1951 à Neuilly-sur-Seine.

shapeimage_3Brigitte Peskine commence à écrire à l’âge de 23 ans, lorsqu’elle quitte Paris où elle a toujours vécu. Déjà mère de famille, elle vient de déménager à Strasbourg, et travaille comme attachée de l’INSEE. Quatre ans plus tard, elle part avec ses enfants au Vénézuéla où son mari est coopérant.  

De retour à Paris en 1981, Brigitte Peskine continue à mener de front son activité de statisticienne et de romancière. Elle publie en 1985 son premier roman, Le Ventriloque, aux éditions Actes Sud, ainsi qu’un ouvrage pour la jeunesse, Ça s’arrangera, à l’Ecole des Loisirs. D’autres livres suivent, tant en littérature adulte qu’en édition jeunesse. Ses filles lui inspirent l’idée de la série télévisée La Famille Fontaine, dont elle co-signe les trente épisodes, diffusés sur FR2 et FR3 en 1989-90. Elle choisit alors de se consacrer entièrement aux activités d’écrivain et de scénariste.

L’acquisition d’une maison dans le Berry scelle ce nouveau départ. Aujourd’hui, Brigitte Peskine partage son temps entre la capitale et Massay, où elle écrit, sculpte, et reçoit sa nombreuse famille.

RESUME DU LIVRE : Fabien, martyrisé par sa mère, a résisté toute son enfance pour ne pas devenir un animal. Enfermé dans une resserre, il s’est entraîné à écrire sur le sol et les murs, a dévoré les journaux dont il a pu s’emparer, a écouté avidement la radio qui fonctionnait dans une pièce voisine. Placé dans une famille d’accueil aimante et chaleureuse, il doit abandonné ses réflexes d’enfant rejeté pour devenir un garçon comme les autres. Mais il reste la peur, les émotions mutilées, la rage meurtrière de sa mère, son visage fou, ses gestes déments. Il ne se sent le droit ni d’aimer, ni d’être aimé. Brigitte Peskine livre ici un récit poignant sur l’amour, sur la survie, sur ce qui, profondément et malgré l’horreur, pousse un enfant à échapper à l’inhumain, à devenir un homme.

EXTRAIT DU LIVRE / L’ENFANT OUBLIE : page 40

Arnaud étant en classe. L’appartement fut vidé en deux heures. Fabien entendit le bruit de la porte d’entrée. Puis plus rien. Toute la journée il attendit son frère ; Vers quatre heures et demie lui parviennent les voix des enfants qui rentraient de l’école. Vers six heures, celles des gamins inscrits à l’étude. Arnaud n’arrivait pas. La nuit tomba.

Fabien ne comprit pas. Il ne pouvait pas comprendre. Il avait peur ; le bâillon l’étouffait, son œsophage était durci par l’angoisse, il ne parvenait pas à penser, la panique lui coupait bras et jambes. S’il s’allongeait, s’il tombait malade, très malade, elle reviendrait pour el sauver. Ou bien il mourrait, et ce serait une autre façon d’être sauvé. Il ne pouvait pas se coucher avec les mains attachées dans le dos….

Prix de vente :     6,00  €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54