27 août 2014 ~ 0 Commentaire

THERESE DE LISIEUX de Bernard BRO

téléchargement (6)

  • Editeur : Fayard
  • Date de parution : 08/01/1998
  • Genre : Biographies
  • 350 pages avec photos

 MOT de l’EDITEUR :

 » La plus grande sainte des temps modernes « , a dit le pape Pie X dès 1914, en parlant de sainte Thérèse de Lisieux. Pourquoi elle, qui ne fut qu’une petite bourgeoise de la fin du XIXe siècle ? Partout dans le monde, on célèbre le centenaire de sa mort, 1897-1997. D’Edith Piaf aux cinq derniers papes, elle a fasciné des millions d’esprits. Elle est sûrement la Française la plus vénérée sur terre. On retrouve son sourire, sa statue et ses roses de Ghardaïa à Nouméa, de Tokyo à Beyrouth, d’Oslo à Aurangabad, de la baie d’Hudson à l’Ile de la Réunion. Contemporaine de Rimbaud, Marx, Van Gogh, Dostoïevski, Freud, Nietzsche et Wagner, elle n’a jamais cessé et elle n’a pas fini de déplacer les foules et de surprendre sous des apparences banales. Elle égale ces génies et répond à sa manière aux mêmes questions qu’eux: pourquoi la liberté ? doit-on avoir peur de l’avenir, et si Dieu n’existait pas ? pourquoi souffrir si l’on aime et d’abord comment aimer ? On attend qu’elle soit déclarée  » Docteur de l’Eglise « . Encore faut-il être aidé pour surmonter les obstacles qui nous séparent peut-être d’elle. Le père Bernard Bro, familier des écrits et de la prière de Thérèse de Lisieux depuis cinquante ans, initiateur de l’édition critique de son oeuvre depuis trente-cinq ans, fondateur avec Mgr Guy Gaucher et les pères Descouvemont et De Meester du groupe d’études des  » thérésiens « , propose une synthèse de la vie et du message, des intuitions et des paradoxes de celle qui, avec Pascal, est sans doute le plus grand génie religieux de l’histoire de France. Bernard Bro, dominicain, docteur en philosophie, a été professeur aux Facultés pontificales du Saulchoir, prédicateur à Notre-Dame de Paris, responsable des émissions religieuses à France-Culture et couronné par l’Académie française pour l’ensemble de son oeuvre.

183140paraboles183x140Un mot sur l’auteur : Bernard BRO

B.BRO, dominicain, a été professeur de théologie aux facultés du Saulchoir, directeur général des Editions du Cerf (1964-1971), chargé des conférences de carême à Notre-Dame de Paris, responsable de la messe radiophonique à France-Culture, prédicateur à la télévision au « Jour du Seigneur », auteur de plus de 400 émissions « Paraboles » sur la chaîne KTO… Depuis plus de cinquante ans, il prêche l’Evangile sans relâche par ces multiples moyens et sur les cinq continents.

Il est l’auteur de très nombreux livres qui ont contribué à éveiller et à former des générations de croyants.

Résumé du livre de Thérèse de Lisieux : sa famille, son Dieu, son message 

En 1914, le pape Pie X a appelé Sainte Thérèse de Lisieux « la plus grande sainte des temps modernes», et en 1997, le pape Jean-Paul II a déclaré Thorase un docteur de l’Eglise, en citant la rapidité de sa doctrine et de la sagesse et de praticité avec laquelle elle comprit le message de l’Evangile. «Pourquoi tout ce succès pour Thérèse, qui était une petite fille de la classe moyenne de la France à la fin du 19è siècle ? Le centenaire de sa mort, 1897-1997, a été célébré dans le monde entier. Pourquoi Thérèse est-elle si universellement aimé, invoquée et imitée par les gens de tous les horizons de la vie dans tous les pays du monde ?

Fr. Bernard Bro, directeur de la maison française d’édition, Editions du Cerf, et un personnage clé dans la publication des éditions définitives des écrits de Thérèse, a décidé de mettre en avant les aspects de sa vie, la personnalité et l’écriture qui le marquent en effet lui comme l’un des très grands interprètes de la doctrine catholique. Dans sa vie et dans son écriture, croit-il, Thérèse propose «l’un des plus sûrs et les plus simples raccourcis évangéliques jamais proposé. » Ses paroles reflètent une «lutte entre les ténèbres et la foi, humour et tristesse, le réalisme et faux-semblants, la maturité et l’enfance. La vie, des mots et des textes de Thérèse sont d’une étonnante fraîcheur, l’exactitude, l’immédiateté, la force et le génie. » Selon Bro, Thérèse ne bronche pas avant des questions importantes ; tout le monde doit faire face :

Pourquoi la mort ? Comment pouvons-nous continuer à espérer quand la souffrance et la douleur menacent de nous submerger ? Comment pouvons-nous rester fidèles – et joyeux – quand nous sommes secoués par les circonstances de notre vie ? Et d’abord, comment pouvons-nous aimer ?

Thérèse a répondu à ces questions, tant par sa vie et par son écriture. Illustré de nombreuses photos.  

EXTRAIT DU LIVRE – page 195 

On ne s’ennuyait pas au carmel de Lisieux. Thérèse a été profondément heureuse en famille comme en religion. Elle y insiste. Plus de cinquante fois dans l’Histoire d’une Ame, elle s’applique à elle-même ce terme « heureux ». Il est un des dis mots les plus employés dans les Lectures et les Dernier Entretiens (ainsi que « bonheur » – « joie » et « plaisir »). Si dans l’orchestre des fils de Dieu, Philippe Neri et Thomas More, princes de l’humour et du sourire, tiennent la trompette et la contrebasse, Thérèse de Lisieux, avec François d’Assise, y jour sans doute le rôle du flûtiste ou du hautboïste : précise, claire, inattendue, jamais blessante pour l’oreille.

Il est sans doute impossible à qui n’a pas mené la vie religieuse d’avant 1950 d’imaginer à quel point une communauté de vie de ce type, dont les mœurs avaient si peu varié depuis trois à sept siècles, selon les ordres religieux, pouvait à la fois suivre une pénitence d’une rigueur incroyable (froid, sommeil, jeûne), et connaître un épanouissement fraternel et spontanément joyeux. Jamais sans doute on n’aura ri d’aussi bon cœur que dans les couvents….

Prix de vente : 10,00 €uros frais de port compris

S’adresser ici francoise-salaun@live.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

A Book Please |
Quidam |
Mon Sang d'Encre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lectureinfernale
| Un pour tous tous pour un
| Laloba54